NOUVELLES

Meurtres de prostituées : la police d'Ottawa reverra ses dossiers non résolus

07/02/2013 11:00 EST | Actualisé 09/04/2013 05:12 EDT

Le chef de police d'Ottawa, Charles Bordeleau, a fait le point jeudi matin sur l'enquête qui a mené au dépôt d'accusations en lien avec la mort de deux prostitués dans la capitale nationale.

Les autorités sont restées avares de détails dans ce dossier afin de ne pas compromettre l'intégrité de l'enquête, qui est toujours en cours. Le chef Bordeleau a toutefois précisé que l'ADN a joué un rôle dans l'arrestation d'un suspect.

Il a aussi confirmé que la police d'Ottawa se penchera sur d'autres homicides non résolus survenus sur son territoire dans les dernières années, dont quatre sont liés à l'industrie de sexe.

Interrogé sur le meurtre non résolu de Kelly Morrisseau à Gatineau en 2006, le chef Bordeleau a précisé que son service communiquerait avec la police de Gatineau pour les dossiers de meurtre non résolu.

Le chef Bordeleau a de nouveau enjoint les travailleuses de sexe à faire preuve de prudence et de vigilance. Il rappelle que depuis 2011, une équipe de la police travaille étroitement à la sécurité de ces travailleuses.

Un Ottavien formellement accusé

Jeudi matin, la police d'Ottawa avait porté deux accusations de meurtres prémédités contre l'Ottavien Marc Leduc, 56 ans, en lien la mort de Pamela Kosmack, survenue en 2008, et de Leanne Lawson, survenue en 2011.

L'homme a été arrêté mercredi au Centre de détention d'Ottawa-Carleton. Il doit revenir en cour le 1er mars.

Le corps de Pamela Kosmack, 39 ans, a été retrouvé sur une piste cyclable près de la station d'autobus Lincoln Field en juin 2008. La victime aurait été grièvement battue.

Pour sa part, Leanne Lawson, 23 ans, a été retrouvée morte dans un stationnement du centre-ville d'Ottawa le 2 septembre 2011.

PLUS:rc