NOUVELLES

Matches truqués: la police de Singapour demande des "preuves concrètes"

07/02/2013 02:15 EST | Actualisé 08/04/2013 05:12 EDT

La police de Singapour, souvent accusée de laxisme dans sa lutte contre les matches truqués, a appelé jeudi à une collaboration internationale des enquêteurs afin de réunir des "preuves concrètes" sur l'existence d'un cartel criminel basé dans la cité-Etat.

"Le trucage de matches par des organisations criminelles est un problème international complexe qui ne peut être éradiqué de manière efficace que si l'ensemble des pays travaillent de concert", a déclaré la police de Singapour.

"Pour cela, il faut que les forces de l'ordre partagent informations et renseignements de manière dynamique afin que des preuves concrètes puissent être réunies pour appuyer les opérations de maintien de l'ordre sur le terrain", a-t-elle ajouté dans un communiqué.

Europol a dévoilé lundi les résultats d'une enquête, "d'une ampleur sans précédent", qui a mis au jour l'existence de centaines de matches truqués à travers le monde, dont des rencontres de Ligue des champions.

Un cartel criminel basé à Singapour, qui a réalisé plus de 8 millions d'euros de bénéfices, serait à la tête de ces opérations de trucages répertoriées à partir de 2008 et liées à des paris sportifs, selon Europol.

"Les autorités de Singapour apportent leur aide aux autorités italiennes, par l'intermédiaire d'Interpol, dans le cadre de leur enquête sur une organisation criminelle qui pourrait prétendument impliquer un ressortissant singapourien, Dan Tan Seet Eng", déjà recherché par les enquêteurs italiens, a indiqué la police dans une déclaration séparée à l'AFP.

Dan Tan fait l'objet d'un mandat d'arrêt des autorités italiennes mais est toujours libre de ses mouvements à Singapour, suscitant des doutes sur la détermination de la cité-Etat à arrêter les suspects cités dans l'enquête sur des matches truqués.

"La question que l'on doit réellement se poser est pourquoi on en fait si peu pour interroger les Singapouriens prétendument impliqués", a déclaré à l'AFP Neil Humphreys, commentateur sportif auteur d'un livre intitulé "Match Fixer" (truqueur de matches).

th/rc/jms/lv/chc

PLUS:afp