NOUVELLES

L'Inde doit mieux protéger les enfants, dit Human Rights Watch

07/02/2013 09:55 EST | Actualisé 09/04/2013 05:12 EDT

NEW DELHI - L'Inde doit faire encore plus pour lutter contre les agressions sexuelles dont sont victimes les enfants, particulièrement dans les écoles et dans les centres gérés par l'État, a prévenu jeudi une organisation de défense des droits de la personne.

Le rapport de Human Rights Watch est publié dans la foulée du viol collectif et du meurtre d'une jeune femme de 23 ans, en décembre.

Le documents affirme que les agressions sexuelles d'enfants sont un phénomène étonnamment courant et que la réponse du gouvernement est insuffisante quand vient le temps de protéger les enfants ou d'aider les victimes.

HRW ajoute que les inspections des centres gérés par le gouvernement sont inadéquates.

Le groupe demande une application plus stricte des lois qui interdisent les agressions sexuelles et une surveillance plus étroite des centres de soins pour enfants. Il réclame également une meilleure formation pour les policiers.

L'Inde compte quelque 430 millions d'enfants, mais aucune statistique ne permet de quantifier l'importance du problème des agressions sexuelles dont ils sont victimes.

Le document de Human Rights Watch est basé sur des centaines de rencontres avec des victimes et leurs proches, des responsables de la protection des enfants, des experts indépendants, des policiers, des médecins et des travailleurs sociaux.

PLUS:pc