NOUVELLES

Le pétrole ouvre en hausse à New York, porté par le Moyen-Orient

07/02/2013 09:42 EST | Actualisé 09/04/2013 05:12 EDT

Le prix du pétrole évoluait en hausse peu après l'ouverture de la séance jeudi à New York, les tensions au Moyen-Orient revenant sur le devant de la scène alors que les investisseurs digéraient des indicateurs mitigés aux Etats-Unis.

Vers 14H20 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars avançait de 45 cents, à 97,07 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Les tensions géopolitiques dominent le marché du brut alors que plusieurs foyers de violence se développent", selon Matt Smith, de Schneider Electric.

Les investisseurs craignaient notamment la dégradation de la situation en Tunisie, où se déroulaient de vives manifestations contre le parti islamiste au pouvoir après l'assassinat d'une figure de l'opposition.

Ils s'inquiétaient également de la confirmation par les autorités américaines mercredi de la mise en oeuvre de nouvelles sanctions contre l'Iran visant à restreindre son accès aux revenus pétroliers.

Ces inquiétudes "éclipsent les données mitigées sur l'économie des Etats-Unis", a remarqué M. Smith.

Selon une estimation du département du Travail, la productivité des entreprises a enregistré au dernier trimestre 2012 son plus fort recul depuis près de deux ans aux Etats-Unis.

Les nouvelles inscriptions au chômage ont de leur côté reculé la semaine dernière dans le pays, mais moins que prévu par les analystes.

Les cours avaient débuté timidement la séance, les courtiers "surveillant le niveau des devises" alors que devait s'exprimer le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi, a relevé Bill Baruch, de iiTrader.com.

Les investisseurs attendaient également "la publication (vendredi) de nouvelles données économiques en provenance de Chine", le deuxième consommateur mondial de brut, a ajouté M. Baruch.

Ils scruteront les chiffres sur l'inflation et le commerce en Chine, en quête d'indices confirmant l'accélération de l'activité économique du géant asiatique.

jum/sl/lor

PLUS:afp