NOUVELLES

La Banque centrale européenne maintient son taux d'intérêt directeur à 0,75%

07/02/2013 11:20 EST | Actualisé 09/04/2013 05:12 EDT

BERLIN - Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, s'est engagé jeudi à garder un œil attentif sur l'impact économique de la montée de l'euro, une décision qui a grandement surpris les investisseurs et fait chuter la devise européenne.

M. Draghi a déclaré que la récente appréciation de l'euro était un signe de confiance croissante en la zone euro, mais il a reconnu que cela pourrait affaiblir la croissance économique.

Ces derniers mois, l'euro s'est appréciée d'environ 15 cents US pour s'échanger à 1,35 $ US, et ce, même si certains des 17 pays de l'Union européenne ont sombré dans la récession.

Les commentaires de M. Draghi ont contribué jeudi au recul de la devise de 1,355 $, à 1,34 $. L'euro s'est appréciée de manière constante depuis le 25 juillet 2012, alors qu'elle se maintenait à 1,21 $ au coeur de craintes sur l'effondrement de l'union monétaire.

Un taux de change à la hausse pourrait avoir un impact majeur sur l'économie de la zone euro. Cela pourrait avoir pour effet d'augmenter le prix des exportations, une mauvaise nouvelle pour bon nombre d'entreprises européennes en difficultés.

La Banque centrale européenne a donc décidé de maintenir son taux d'intérêt directeur au creux historique de 0,75 pour cent.

PLUS:pc