NOUVELLES

De nouvelles accusations pour un pédophile ayant sévi au Maple Leaf Gardens

07/02/2013 05:00 EST | Actualisé 09/04/2013 05:12 EDT

TORONTO - Un homme au coeur d'un scandale d'agressions sexuelles au Maple Leaf Gardens de Toronto doit faire face à de nouvelles accusations en lien avec des agressions présumées sur d'autres jeunes garçons dans les années 1970.

Gordon Stuckless, âgé de 63 ans, avait été condamné en 1997 pour agressions sexuelles sur 24 garçons, à l'époque où il était placier au Maple Leaf Gardens entre 1969 et 1988.

La police de Toronto a indiqué que deux hommes, qui sont aujourd'hui majeurs, allèguent que Stuckless les a agressés sexuellement à plusieurs reprises. L'enquêteur Roger Villaflor a déclaré que les deux hommes étaient âgés de 11 ou 13 ans à l'époque où les faits se sont produits.

Il a ajouté qu'habituellement, lorsqu'elles deviennent plus âgées et plus sages, les victimes commencent à réfléchir sur leurs expériences de vie et cherchent souvent à retrouver une paix intérieure.

À l'époque, Stuckless était bénévole dans un centre communautaire local et dans des clubs sportifs. Selon la police, les agressions ont eu lieu à ces endroits ainsi que dans «divers autres endroits à Toronto». La police a de bonnes raisons de croire qu'il pourrait y avoir d'autres victimes, et exhortent quiconque possède des renseignements à se manifester.

M. Stuckless a été accusé jeudi de six chefs d'accusation pour attentat à la pudeur d'une personne de sexe masculin — une accusation qui existait à l'époque des faits allégués —, voies de fait, et possession d'arme ou imitation.

Il doit comparaître devant le tribunal le 22 mars. Il était détenu dans un poste de police jeudi après-midi pour les fins de l'enquête, mais l'agent Villaflor a dit que Stuckless devait être libéré sous promesse de comparaître.

En 1997, Stuckless avait été condamné à deux ans moins un jour, mais la peine a ensuite été portée à cinq ans. Il a été libéré en 2001 après avoir purgé les deux tiers de sa peine.

PLUS:pc