NOUVELLES

Bombardier entreprend la production de composantes d'avion au Maroc

07/02/2013 01:46 EST | Actualisé 09/04/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Bombardier Aéronautique a annoncé jeudi avoir entrepris la production de composantes d'avion à son usine de transition au Maroc.

La division du géant montréalais du transport Bombardier (TSX:BBD.B) a dit libérer ainsi de l'espace pour la production de la CSeries.

Elle a indiqué que 18 ajusteurs-monteurs récemment diplômés de l'Institut des métiers de l'aéronautique, une grande école marocaine, avaient commencé la production d'éléments structurels simples, notamment des commandes de vol d'avions régionaux CRJ.

D'ici la fin de l'année, l'usine devrait employer quelque 100 ajusteurs-monteurs, a précisé Bombardier.

Les employés fabriqueront initialement des volets et des ailerons — un travail auparavant effectué à Belfast, en Irlande du Nord.

La production doit être «optimisée» à Belfast, et sept employés irlandais sont transférés pour travailler sur les ailes de la CSeries.

Un changement similaire doit être réalisé à Mirabel, au Québec, au cours des prochains mois, affectant environ 20 employés. Ceux-ci feront aussi un virage vers le travail sur la CSeries, la compagnie assurant qu'il n'y aurait pas de mises à pied résultant de la production au Maroc.

Hugo Brouillard, directeur général de Bombardier Aéronautique au Maroc, a affirmé que l'ouverture de l'usine au Maroc constituait «la première étape d'un long futur de production de composants de qualité dans une autre usine de Bombardier de calibre mondial».

Bombardier a fait part de son intention de construire une usine au Maroc en novembre 2011, mais a depuis prolongé son calendrier de construction. Afin de respecter son échéancier de production, l'entreprise a commencé ses activités dans une usine de transition située à l'aéroport international Mohammed V de Nouaceur, dans les environs de Casablanca, près de ses installations permanentes futures.

À la Bourse de Toronto, jeudi, les actions de Bombardier valaient 4,13 $, en hausse de 5 cents, soit un peu plus d'un pour cent par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc