NOUVELLES

Benoît Dutrizac effectuera un retour à l'émission 'Les Francs-Tireurs'

07/02/2013 10:40 EST | Actualisé 09/04/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - L'animateur et interviewer Benoît Dutrizac sera de retour à la barre de l'émission «Les Francs-Tireurs», sur les ondes de Télé-Québec, en compagnie de Richard Martineau, à partir de l'automne prochain.

M. Dutrizac, qui était de l'équipe de l'émission à sa création en 1998, prendra ainsi le relais de Patrick Lagacé, dont le départ a été annoncé il y a quelques semaines.

Ce dernier, qui s'était justement joint à l'émission en 2005 pour combler le départ de M. Dutrizac, prendra les rênes dès l'an prochain d'une nouvelle émission d'entrevues à être diffusée à Télé-Québec, «Deux hommes en or», en compagnie de l'animateur Jean-Philippe Waultier.

Pour le producteur des Francs-Tireurs, Jean-Pierre Paiement, choisir le successeur à M. Lagacé n'a pas été un long processus. «C'est la première et la seule idée que j'ai eue. Benoît a l'attitude des francs-tireurs — c'est bien évident, il est à l'origine du 'show'.»

«Dès qu'il a été confirmé que Patrick ne revenait pas, il n'y avait qu'un seul candidat, c'était Benoît.»

Le retour de M. Dutrizac peut surprendre puisque son divorce avec l'émission, il y a huit ans, avait été particulièrement acrimonieux.

Malgré les différends exprimés publiquement à l'époque, MM. Martineau et Dutrizac ont affirmé jeudi être passés à autre chose.

«On est capable de s'entendre, de s'asseoir comme des adultes, de se parler, et il y a un fond d'amitié qui est indestructible entre Richard et moi», a expliqué M. Dutrizac lors d'une conférence téléphonique.

«Personne n'est obligé d'être ici aujourd'hui (...) On a tous choisi de retravailler ensemble parce qu'on en a le goût.»

«On continuait à se voir, Benoît et moi, a renchéri M. Martineau. Les chicanes, ça arrive dans les meilleures familles.»

Les deux animateurs se sont dits «très contents» de pouvoir travailler sur la 16ème saison du magazine socioculturel, dont la structure devrait rester la même malgré le changement de personnel.

PLUS:pc