NOUVELLES

BCE veut étendre son service Télé Fibe à plus de dix villes cette année

07/02/2013 07:07 EST | Actualisé 09/04/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le géant des télécommunications BCE (TSX:BCE) étendra son service Télé Fibe à plus de dix villes cette année, croyant être en mesure de soutirer des clients aux câblodistributeurs concurrents.

Des villes telles que Laval, Ottawa et Markham, en Ontario, obtiendront le service de télévision numérique et haute définition de Bell au cours de l'année, a affirmé jeudi le président et chef de la direction de Bell et BCE, George Cope.

«Nous nous attendons à augmenter notre part de marché au détriment de nos concurrents au sein du secteur de la télévision», a-t-il indiqué lors d'une conférence d'investisseurs.

M. Cope a tenu ces propos après que Bell eut annoncé que son dividende versé aux actionnaires augmenterait pour la deuxième fois depuis un an et que l'entreprise avait enregistré une hausse de son bénéfice net au quatrième trimestre.

Bell fait le pari que l'expansion de Télé Fibe aura pour effet d'augmenter le nombre des clients de son service d'accès à Internet. «Cent pour cent» des abonnés à Télé Fibe sont aussi abonnés au service Internet de l'entreprise, a indiqué M. Cope.

«C'est essentiel pour ce que nous devons faire afin d'accroître notre part du marché Internet», a-t-il expliqué.

Télé Fibe comptait 250 000 clients à la fin de 2012, et 85 pour cent d'entre eux provenaient d'autres câblodistributeurs ou étaient de nouveaux clients. Les autres étaient auparavant abonnés au service de télévision par satellite de Bell, a affirmé M. Cope.

Télé Fibe est actuellement disponible dans des secteurs de Montréal et de Toronto.

Par ailleurs, BCE a fait savoir que le dividende annuel sur ses actions ordinaires passerait de 2,27 $ à 2,33 $ par action.

BCE a aussi annoncé avoir vu son bénéfice net grimper à 708 millions $, ou 91 cents par action, au cours de la période de trois mois terminée le 31 décembre, en hausse de 45,7 pour cent par rapport à celui du même trimestre un an auparavant.

Néanmoins, le bénéfice net ajusté de l'entreprise n'a augmenté que de 4,8 pour cent, à 65 cents par action, soit un cent de moins que l'estimation moyenne des analystes consultés par Thomson Reuters.

Les revenus sont demeurés à peu près inchangés, à 5,16 milliards $, résultat également inférieur aux attentes des spécialistes.

Les actions de BCE ont terminé la séance de jeudi à 44,43 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de neuf cents, soit moins d'un pour cent par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc