NOUVELLES

Air Canada affirme être en voie d'atteindre un niveau de rentabilité soutenue

07/02/2013 06:28 EST | Actualisé 09/04/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Air Canada (TSX:AC.B) affirme être en voie d'atteindre un niveau de rentabilité soutenue après avoir terminé 2012 dans le noir, alors que la société aérienne se prépare à proposer des sièges économiques de qualité supérieure sur certains vols internationaux et à accroître l'importance de son transporteur à prix réduits.

La plus importante ligne aérienne au pays a annoncé jeudi l'introduction d'une nouvelle classe à compter de cet été, en plus de l'ajout à sa flotte de cinq Boeing 777 au cours de l'année.

La classe Économique Privilège offrira plusieurs avantages, dont une cabine exclusive comprenant des fauteuils plus larges et davantage d'espace pour les jambes. De plus, les passagers profiteront d'un service de repas de qualité supérieure et de consommations gratuites, de l'enregistrement et de la livraison des bagages prioritaires à l'aéroport.

Les passagers auront accès à la nouvelle cabine à bord des vols reliant Montréal et Paris à compter du 11 juillet. Cette cabine sera proposée pour d'autres liaisons au fur et à mesure de l'introduction d'appareils au parc aérien du transporteur.

Les cinq nouveaux Boeing 777 qu'Air Canada mettra en service seront les premiers pourvus de la nouvelle cabine, d'ici l'arrivée des 787 de Boeing dont la livraison devrait commencer en 2014. Toutefois, le transporteur n'a pas pour le moment l'intention d'étendre le service à l'ensemble de sa flotte comme le fait la société rivale WestJet (TSX:WJA).

Air Canada compte accroître le parc aérien de son transporteur à prix réduits Rouge — qui prendra son envol en juillet avec quatre appareils — en y ajoutant six avions en 2013. La flotte de Boeing 767 et d'Airbus 319 passera à 32 appareils d'ici la fin de 2014 et à 42 un an plus tard, avant d'éventuellement atteindre 50 avions.

Ces changements ont été annoncés par le transporteur après qu'il eut fait état d'un renversement de situation pour ses résultats financiers trimestriels et annuels.

Air Canada a enregistré un bénéfice net de 131 millions $ au cours de l'exercice 2012, une différence de 380 millions $ par rapport à la perte nette de 249 millions $ subie un an auparavant.

Au quatrième trimestre, le transporteur a réalisé un bénéfice net de 8 millions $, ou trois cents par action, comparativement à une perte nette de 60 millions $, ou 22 cents par action, l'année précédente.

Le président et chef de la direction d'Air Canada, Calin Rovinescu, a affirmé que ces résultats démontraient clairement que le plan entrepris il y a trois ans afin de stabiliser le transporteur et d'assurer sa croissance de façon soutenue fonctionnait.

«Bien qu'il nous reste encore du travail, Air Canada est aujourd'hui une société aérienne plus solide et plus stable, et nous pouvons maintenant nous concentrer pleinement sur notre avenir», a-t-il déclaré lors d'une conférence téléphonique.

Sur une base ajustée, la ligne aérienne a mieux fait que ne l'avaient prévu les analystes, même si elle affiche une perte nette de 6 millions $, ou deux cents par action, pour le quatrième trimestre. Ce résultat est en effet largement supérieur à la perte nette ajustée de 167 millions $, ou 60 cents par action, encaissée lors de la même période en 2011.

Les revenus trimestriels ont été de 2,84 milliards $, contre 2,69 milliards $ un an plus tôt.

Sur l'ensemble de l'exercice 2012, Air Canada a ainsi réalisé un bénéfice net de 131 millions $, ou 45 cents par action, sur des revenus de 12,12 milliards $. L'année précédente s'était soldée par une perte nette de 249 millions $, ou 92 cents par action, sur des revenus de 11,61 milliards $.

À la Bourse de Toronto, jeudi, les actions d'Air Canada valaient 2,44 $, en baisse d'un cent, soit moins d'un pour cent par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc