NOUVELLES

USA: l'organisation scoute repousse une décision sur les gays dans ses rangs

06/02/2013 11:10 EST | Actualisé 08/04/2013 05:12 EDT

La grande organisation scoute américaine BSA a repoussé au mois de mai une décision très attendue qui devait être prise ce mercredi sur l'abrogation d'une règle interdisant les homosexuels dans ses rangs, en raison de "la complexité de la question".

Le conseil d'administration de Boy Scouts of America (BSA), dont le siège est à Irving (Texas, sud), a fait savoir dans un communiqué "qu'après avoir étudié la question et dialogué avec la famille scoute (...) l'organisation, en raison de la complexité de la question, a besoin de temps pour revoir ses règles d'adhésion".

La direction de BSA invite ses comités locaux à discuter et les "quelque 1.400 membres du conseil national voteront lors de son assemblée en mai prochain", conclut le communiqué.

L'organisation scoute, qui a fêté ses 100 ans il y a trois ans et regroupe 2,6 millions de jeunes et 1 million de personnels d'encadrement, était prise à partie depuis ces dernières années sur une règle, vieille de 35 ans, interdisant les personnes homosexuelles dans ses rangs.

De nombreuses protestations avaient notamment suivi l'exclusion récente d'homosexuels ou lesbiennes, notamment comme chefs de groupes ou bénévoles.

BSA avait annoncé fin janvier être "en train de discuter de l'abrogation éventuelle" de cette interdiction, suscitant à la fois les réactions hostiles des associations familiales et l'espoir des organisations luttant contre la discrimination.

Le président Barack Obama lui-même avait affirmé dimanche que cette règle devait être à son avis abrogée. "Mon état d'esprit est que les gays et lesbiennes doivent avoir accès comme n'importe qui d'autre à chaque institution et itinéraire de vie", avait-il déclaré dans une interview sur CBS.

Selon un sondage publié mercredi par l'Institut de Quinnipiac University auprès de 1.772 électeurs, les Américains sont à une forte majorité en faveur de la fin de cette interdiction, à 55% contre 33%.

Les femmes, à 61% contre 27%, sont les plus favorables à la fin de la discrimination de même que les catholiques blancs, à 63% contre 25%.

"Maintenant que l'armée a cessé d'interdire les homosexuels affichés dans ses rangs, que les sondages montrent que le mariage homosexuel est de plus en plus accepté, une majorité des électeurs américains estiment qu'il est temps que les Boys Scouts s'ouvrent", remarque Peter Brown, directeur adjoint de l'Institut.

Lundi, des chefs de troupe et des parents d'enfants évincés en raison de leur homosexualité affichée avaient déposé au siège de BSA quatre cartons remplis de 1,4 million de signatures demandant "la fin de l'interdiction des scouts et moniteurs homosexuels" dans l'organisation.

La pétition avait été lancée en avril 2012 par Jennifer Tyrell, une maman homosexuelle bénévole chez les scouts, et l'organisation de soutien aux homosexuels GLAAD.

Cette dernière a affiché mercredi sur son site internet un slogan "Maintenez la pression" en annonçant le report du vote.

L'organisation Family Research Council (FRC) s'est pour sa part déclarée "encouragée de voir qu'aucune décision n'avait été prise", appelant BSA "à réaffirmer publiquement ses valeurs".

ff/jca

PLUS:afp