NOUVELLES

Suncor Énergie a subi une perte de 562 millions $ au quatrième trimestre

06/02/2013 09:53 EST | Actualisé 08/04/2013 05:12 EDT

CALGARY - Suncor Énergie a subi une perte au quatrième trimestre, alors que la plus importante société énergétique canadienne a inscrit à ses résultats financiers une importante charge liée à l'usine de valorisation Voyageur.

L'entreprise de Calgary a annoncé en fin de journée, mardi, avoir encaissé au cours des trois derniers mois de 2012 une perte nette de 562 millions $, ou 37 cents par action, ce qui se compare à un bénéfice net de 1,43 milliard $, ou 91 cents par action, réalisé lors de la même période un an auparavant.

Les résultats ont été affectés principalement par une dépréciation après impôt de 1,487 milliard $ liée au projet Voyageur, un complexe de traitement des sables bitumineux d'une valeur de plusieurs milliards de dollars précédemment mis de côté en raison des coûts en forte hausse et d'une baisse des cours du brut durant la récession.

Voyageur, avec les projets d'exploitation des sables bitumineux Joslyn et Fort Hills, fait partie d'une coentreprise mise sur pied avec la filiale canadienne de la société française Total, il y a un peu plus de deux ans.

Suncor (TSX:SU) procède à un examen de chacun de ces projets afin de s'assurer qu'ils soient menés de la façon la plus économique possible, et a fait savoir qu'ils pourraient ne pas aller de l'avant s'il est démontré qu'ils ne sont pas rentables.

Les partenaires du projet Fort Hills — Total, Suncor et la minière Teck Resources (TSX:TCK.B), de Vancouver — s'attendent à prendre une décision quant à l'avenir de la mine dans la deuxième moitié de 2013.

On ignore encore à quel moment Total et Suncor prendront une décision en ce qui a trait à la mine Joslyn.

Une décision au sujet de la construction de l'usine de valorisation Voyageur sera prise d'ici la fin du premier trimestre, mais Suncor a affirmé dans son communiqué sur ses résultats trimestriels que le contexte ne semblait pas favorable.

«Suncor estime que les perspectives économiques sont peu propices en ce qui concerne le projet de l'usine de valorisation Voyageur. Suncor et son partenaire continuent de travailler assidûment pour trouver une issue au projet», a écrit l'entreprise.

«Les partenaires ont envisagé plusieurs pistes de solution, se penchant notamment sur les conséquences de son annulation ou de son report indéfini», a-t-elle ajouté.

Exception faite de la charge liée à Voyageur, Suncor a inscrit un résultat opérationnel d'un milliard $, ou 65 cents par action, pour le quatrième trimestre de 2012. Les analystes consultés par Thomson Reuters s'attendaient en moyenne à un résultat de 76 cents par action.

Le flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles a été de 2,24 milliards $ durant le trimestre, ou 1,46 $ par action, contre 2,65 milliards $, ou 1,69 $ par action, un an plus tôt.

La baisse du résultat opérationnel et du flux de trésorerie est attribuable à la diminution du prix moyen obtenu pour la production du secteur des sables pétrolifères ainsi qu'au fléchissement de la production provenant des actifs extracôtiers.

«Bien que nous soyons satisfaits de notre approche disciplinée et de notre performance en matière de coûts, nous sommes conscients que certains volets de notre exploitation nécessitent des améliorations», a affirmé le président et chef de la direction de Suncor, Steve Williams.

«La fiabilité de nos installations de valorisation des sables pétrolifères a été décevante, de même que les retards liés aux travaux de révision menés à Terra Nova. Cela dit, nous demeurons déterminés à maintenir l'excellence opérationnelle afin d'améliorer notre performance à ces égards», a-t-il ajouté.

À la Bourse de Toronto, mercredi, les actions de Suncor ont plongé de 1,85 $, soit 5,4 pour cent, pour clôturer à 32,53 $.

PLUS:pc