NOUVELLES

Pas de réplique du Bureau Ovale pendant les travaux, selon la Maison Blanche

06/02/2013 03:36 EST | Actualisé 08/04/2013 05:12 EDT

L'exécutif américain a démenti mercredi vouloir construire une réplique du célèbre Bureau Ovale du président des Etats-Unis qui aurait pu servir pendant des travaux dans cette pièce, située dans la fameuse "aile ouest" (West Wing) de la Maison Blanche.

Des médias avaient rapporté que Barack Obama pourrait devoir déménager en août dans l'ancien bâtiment exécutif Eisenhower, situé à côté de la Maison Blanche à Washington, pendant une dernière phase de travaux engagés depuis plusieurs années.

"Les informations à propos d'une réplique du Bureau Ovale sont fausses. Et, vous savez, personne ne déménage de l'aile ouest. (...) Aucune décision à ce sujet n'a été prise", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, lors de son point de presse quotidien.

L'aile ouest de la Maison Blanche abrite le Bureau Ovale, où le président des Etats-Unis travaille la plupart du temps et où il reçoit ses hôtes étrangers pour des rencontres officielles, ainsi que le Cabinet Room et d'autres bureaux réservés aux conseillers d'Obama.

Malgré ses bureaux étroits et ses couloirs tortueux, la West Wing est l'immeuble le plus convoité de Washington, où le pouvoir se mesure à la proximité physique du président.

Les travaux prévus dans cette aile font partie d'un projet de rénovation du bureau le plus célèbre du monde estimé à 376 millions de dollars, selon le site RealClearPolitics.

D'autres présidents américains ont dû déménager pour cause de travaux à la Maison Blanche. Et Richard Nixon se retirait souvent pour travailler dans le bâtiment Eisenhower.

Auparavant situé dans le bâtiment Eisenhower, le Bureau Ovale a été installé dans l'aile ouest en 1934 par Franklin Roosevelt, immobilisé dans sa chaise roulante par la polio.

Chaque président a décoré la pièce selon ses goûts. Obama l'a meublée de canapés couleur taupe et on y voit souvent une coupe de pommes fraîches posée sur une table à café, ainsi que le portrait et le buste de son héros, l'ancien président Abraham Lincoln.

col/are/sam

PLUS:afp