NOUVELLES

Panneaux solaires: Washington saisit l'OMC sur un différend avec l'Inde

06/02/2013 03:30 EST | Actualisé 08/04/2013 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont annoncé mercredi avoir saisi l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour contester les restrictions indiennes freinant les exportations américaines d'équipements de panneaux solaires.

Washington, qui a officiellement demandé des "consultations" au sein de l'OMC, reproche à New Delhi d'exiger des industriels qu'ils utilisent des composants fabriqués en Inde pour équiper leurs panneaux solaires, a indiqué la représentation du Commerce extérieur américain (USTR) dans un communiqué.

L'USTR accuse également l'Inde de verser des aides aux fabricants pour qu'ils utilisent des équipements (comme les cellules photovoltaïques) fabriqués en Inde au détriment de produits importés.

"S'attaquer à ces barrières est une priorité de l'administration Obama", a précisé l'USTR.

L'Inde s'est lancée en 2010 dans un vaste programme de développement de l'énergie renouvelable qui prévoit d'accroître de 20.000 mégawatts la capacité de production d'énergie solaire d'ici à 2022.

"Les pratiques discriminatoires de l'Inde dans son programme national pour l'énergie solaire (...) font monter le prix de l'énergie propre et sapent les progrès" vers le développement des énergies renouvelables, a assuré le représentant spécial au Commerce extérieur, Ron Kirk, qui doit bientôt quitter ses fonctions.

Les "consultations" sont la première étape du règlement des conflits à l'OMC. En l'absence d'avancées dans les soixante jours, les Etats-Unis pourraient passer à la phase suivante et demander la constitution d'un panel (groupe d'arbitrage).

Dans un dossier distinct, Washington avait ouvert la voie en octobre à des mesures de rétorsion contre des cellules solaires chinoises importées aux Etats-Unis, soupçonnées d'être vendues à perte ou de faire l'objet de subventions préjudiciables aux producteurs américains.

jt/sl/lor

PLUS:afp