NOUVELLES

Ouverture au Caire du sommet islamique, dominé par la Syrie et le Mali

06/02/2013 06:34 EST | Actualisé 08/04/2013 05:12 EDT

Les dirigeants du monde islamique ont ouvert mercredi au Caire leur 12ème sommet, dominé par la situation en Syrie, en proie depuis bientôt deux ans à un conflit meurtrier, et par l'intervention militaire française au Mali.

Plusieurs dirigeants des 57 pays membres de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), dont les présidents de l'Iran et de la Turquie, participent à ce sommet, présidé par le chef de l'Etat égyptien, l'islamiste Mohamed Morsi.

Prenant la parole, le président sortant de l'OCI, le chef de l'Etat sénégalais Macky Sall, a notamment réclamé le soutien du sommet du Caire au Mali pour le recouvrement de sa souveraineté, menacée par des "groupes terroristes" qui commettent des "crimes" contre le peuple malien.

Le sommet doit également appeler à "un dialogue sérieux entre l'opposition syrienne et des représentants du gouvernement syrien prêts à un changement politique et non impliqués (...) dans la répression" de la révolte en Syrie, selon un projet de résolution dont l'AFP a obtenu copie.

tm/cr/cnp

PLUS:afp