NOUVELLES

Mondial-2022: l'Association européenne des clubs ne voit pas de "Qatargate"

06/02/2013 08:56 EST | Actualisé 08/04/2013 05:12 EDT

L'Association européenne des clubs de football (ECA) a fermement rejeté mercredi à Doha, au Qatar, via son 2e vice-président Sandro Rosell, l'idée d'un "Qatargate" selon laquelle l'Emirat aurait "acheté" l'organisation du Mondial 2022.

"Au sujet de ces rumeurs, de ces informations curieuses, et selon tout ce que j'ai lu, tout ce que j'ai vu, et tout ce que je sais, tout est absolument faux", a insisté, en espagnol, le président du FC Barcelone, interrogé à l'issue de la 10e assemblée générale de l'ECA.

"Je suis très triste de savoir que des médias, dont l'objectif devrait être d'informer, désinforment en fait le public", a ajouté M. Rosell, selon qui ces attaques sont sans doute lancées "pour d'autres raisons, économiques ou politiques".

Moins prolixe sur le sujet, Karl-Heinz Rummenigge, président de l'ECA et du Bayern Munich, s'est contenté de dire que "rien n'est prouvé": "Selon mes informations, la commission d'éthique de la FIFA a ouvert une enquête, et je ne peux rien dire, je ne suis pas informé".

L'idée d'un "Qatargate" a été émise par l'hebdomadaire France Football fin janvier à Paris, dans un numéro soulevant une somme d'interrogations sur les conditions d'attribution du Mondial-2022 et dénonçant corruption et arrangements.

ol/gv

PLUS:afp