NOUVELLES

L'Ontario veut révoquer le permis d'une firme de prêt sur salaire

06/02/2013 09:33 EST | Actualisé 08/04/2013 05:12 EDT

L'une des plus grandes chaînes canadiennes d'entreprises qui avancent des fonds aux consommateurs, Cash Store Financial Services, est dans le collimateur du gouvernement ontarien, qui l'accuse d'avoir facturé des frais interdits, en plus d'avoir imposé des taux d'intérêt supérieurs à la limite permise par la loi.

La chaîne possède plus de 200 succursales dans 19 communautés de la province sous les bannières InstaLoans et The Cash Store.

Le ministère des Services aux consommateurs demande à un tribunal provincial de révoquer le permis de la compagnie.

L'entreprise clame son innocence et affirme dans un communiqué qu'elle a changé ses pratiques en Ontario.

Le gouvernement provincial a resserré en 2008 les règles encadrant les firmes de prêt sur salaire, qui avaient été accusées d'exploiter la misère de travailleurs moins nantis.

La Loi concernant les prêts sur salaire fixe, par exemple, l'intérêt maximal à 21 $ pour chaque 100 $ d'emprunt.

PLUS: