NOUVELLES

Les organismes communautaires réclament un meilleur financement

06/02/2013 09:56 EST | Actualisé 08/04/2013 05:12 EDT

Le Squat Basse-Ville n'est pas le seul organisme à devoir cesser ses activités faute de financement. Dans la région de Québec, le manque à gagner des organismes communautaires est évalué à 8 millions de dollars.

Plus des trois quarts d'entre eux n'auraient pas le financement nécessaire pour mener à bien leurs activités, selon la directrice du Regroupement des organismes communautaires de la région 03, Vicky Brazeau. « Le Squat c'est le troisième organisme en l'espace de deux ans à fermer ses portes dans la région. Dans les derniers jours, nous avons eu vent de deux autres organismes qui sont en graves difficultés financières et envisagent une fermeture », affirme Mme Brazeau, sans vouloir préciser lesquels.

À Saint-Augustin-de-Desmaures, la maison La Colombière doit cesser définitivement ses activités après une fermeture temporaire faute de financement. L'organisme travaillait auprès des jeunes mères en difficultés afin d'éviter que leur enfant soit confié à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ).

En moyenne, le tiers des budgets des organismes communautaires de la région de Québec provient de fonds publics.

Manifestation nationale

Le constat est le même sur la scène provinciale. Selon le Regroupement des organismes communautaires de la région 03, le manque à gagner serait de 225 millions de dollars par année pour l'ensemble des organismes de la province recevant des subventions du ministère de la Santé.

Une manifestation nationale se déroulera samedi, le 9 février, pour réclamer un financement augmenté et récurent des organismes communautaires.

La manifestation doit avoir lieu à Drummondville, à l'occasion du Conseil national du Parti québécois.

Une pétition sera aussi déposée à l'Assemblée nationale.

PLUS: