NOUVELLES

Le début du dialogue national au Yémen fixé au 18 mars

06/02/2013 07:25 EST | Actualisé 08/04/2013 05:12 EDT

Le dialogue national au Yémen, censé mettre au point une nouvelle Constitution et des élections générales, va commencer le 18 mars, a annoncé mercredi l'agence officielle Saba.

Le président Abd Rabbo Mansour Hadi a appelé à cette occasion "toutes les forces nationales à y participer" et à nommer leurs représentants pour cette réunion dont l'annonce a été reportée à maintes reprises.

Le chef de l'Etat, élu il y a un an en vertu d'un accord de transition pour une période intérimaire de deux ans, a souligné l'importance de ce forum qui constituera "une occasion historique pour s'entendre sur le Yémen de demain".

Jusqu'à présent, la majorité des partis et formations politiques, dont les rebelles chiites du nord, ont annoncé leur intention de participer à ce dialogue. Le courant dur au sein des autonomistes sudistes demeure cependant hostile au dialogue national.

Le Yémen est le seul des pays du Printemps arabe où un soulèvement populaire en 2011 a abouti à un départ négocié du président contesté, en vertu d'un accord parrainé par les monarchies arabes du Golfe.

Le dialogue national doit préparer des élections législatives et présidentielles, qui doivent en principe avoir lieu dans un an.

wak/at/cnp

PLUS:afp