NOUVELLES

Gildan renoue avec les profits au premier trimestre

06/02/2013 04:50 EST | Actualisé 08/04/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les Vêtements de sport Gildan (TSX:GIL) ont légèrement surpassé les attentes des analystes en dévoilant mercredi un bénéfice record de 35,3 millions $ US pour le premier trimestre, renversant du coup les pertes affichées pour la même période l'année précédente.

Le bénéfice par action du fabricant montréalais de vêtements a engrangé un bénéfice de 29 cents US par action pour le trimestre clos le 29 novembre, ce qui se compare à une perte nette de 46,1 millions $ US, ou 38 cents US par action, pour la même période un an plus tôt.

Après ajustements pour les coûts de restructuration et d'acquisition, le bénéfice atteint 39,1 millions $ US, soit 32 cents US par action. Le chiffre d'affaires a grimpé de 38,5 pour cent à 420,6 millions $.

Les analystes attendaient un bénéfice ajusté par action de 30 cents US et un chiffre d'affaires de 397,9 millions $ US, d'après les estimations recueillies par Thomson Reuters.

Gildan avait pour sa part projeté que son bénéfice net se situerait entre 28 et 31 cents US par action au premier trimestre.

Les ventes du secteur des vêtements imprimés ont crû de 65,6 pour cent à 243,7 millions $ US, tandis que celles des vêtements de marques ont avancé de 13 pour cent à 177 millions $ US.

Ces résultats légèrement meilleurs que prévu s'expliquent notamment par des rabais promotionnels inférieurs aux prévisions dans le secteur des vêtements imprimés, ce qui a été partiellement contrebalancé par les coûts de réparations de son usine de textiles en République dominicaine.

La perte de l'an dernier avait été attribuable aux coûts du coton, qui se trouvaient alors à des sommets historiques, ainsi qu'au déstockage des distributeurs des grossistes, à des rabais promotionnels et à un arrêt prolongé des activités de fabrication pendant le temps des Fêtes.

L'action de Gildan a cédé mercredi 11 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 36,55 $. La société a dévoilé ses résultats financiers après la fermeture des marchés.

PLUS:pc