NOUVELLES

Bombardements les plus violents depuis des mois près de Damas

06/02/2013 11:10 EST | Actualisé 08/04/2013 05:12 EDT
AP
In this image taken from video obtained from the Ugarit News, which has been authenticated based on its contents and other AP reporting, smoke rises from building after heavy shelling in Deir el-Zour, Syria, on Tuesday, Jan. 29, 2012. Syrian rebels stormed a government intelligence complex in the oil-rich east of the country on Tuesday, freeing at least 11 people held in a prison at the facility, activists said. (AP Photo/Ugarit News via AP video)

La province de Damas a été lé théâtre mercredi des bombardements et des combats les plus violents depuis des mois, rapporte une ONG syrienne, une source de sécurité dans la capitale affirmant que l'armée a lancé une "offensive totale" contre les rebelles dans la zone.

"La province est bombardée très violemment, c'est sans précédent depuis des mois. Il y a des combats très violents aussi", affirme à l'AFP Rami Abdel Rahmane, président de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"L'armée a lancé une offensive totale et coordonnée sur toute la banlieue de Damas", a affirmé de son côté à l'AFP une source de sécurité à Damas.

"Toutes les entrées de Damas sont fermées", a-t-elle ajouté. Selon la même source, l'armée a été informée, dès mardi soir, que les rebelles préparaient une offensive dans la région de Damas et elle a pris l'initive de les attaquer.

Des habitants de la capitale ont rapporté avoir entendu des "bombardements d'une intensité inhabituelle" tout au long de la journée.

Parallèlement aux violences dans la province, de "violents combats" entre rebelles et soldats ont éclaté dans des quartiers périphériques de Damas, comme Qadam (sud), Jobar et de Qaboune (est).

Les banlieues de Damas et ces quartiers sont des places fortes de la rébellion.

Dans un communiqué, le Conseil national syrien (CNS, principale composante de l'opposition) affirme que le régime tombera par les armes et non par la négociation, comme le propose le chef de la Coalition Ahmed Moaz al-Khatib.

"Les révolutionnaires et les héros de l'Armée syrienne libre (ASL) sont en train de mener des attaques sur les positions stratégiques dans notre capitale éternelle (...) et dans d'autres régions. Ils sont en train de réaliser des victoires importantes sur le chemin de la révolution syrienne", dit le communiqué.

"Ces développements sur le terrain confirment que la révolution est toujours le chemin le plus court pour réaliser la victoire complète et la chute du régime meurtrier (...) Nous demandons à tous les Syriens de s'unir derrière l'ASL, d'éviter les débats politiques qui divisent, et de déployer tous les efforts possibles pour soutenir les combats de la libération de Damas", ajoute le CNS.

bur/ram-sk/hj

INOLTRE SU HUFFPOST

Violences en Syrie: photos de journalistes citoyens