Huffpost Canada Quebec qc

Un tireur prend un garçonnet de six ans en otage en Alabama

Publication: Mis à jour:
POLICE2
Alamy

MIDLAND CITY, États-Unis - Les forces de l'ordre de l'Alabama tentaient toujours, mercredi soir, de libérer un garçon de six ans retenu en otage depuis plus de 24 heures par un homme armé.

L'homme armé s'est retranché dans un abri souterrain avec l'enfant et a maintenu les forces de l'ordre à distance tout au long de la journée.

La prise d'otage a commencé mardi après-midi, quand l'homme a tué un chauffeur d'autobus scolaire avant d'enlever l'enfant.

Des équipes d'élite de la police ont encerclé la propriété rurale de l'homme pendant toute la journée, tandis que des négociateurs de la police tentaient d'obtenir la libération du garçon sain et sauf.

Le ravisseur, identifié par des voisins comme étant Jimmy Lee Dykes, un camionneur à la retraite âgé de 65 ans, est connu dans le voisinage comme un homme menaçant qui a déjà battu un chien avec une barre de fer, menacé de tirer sur des enfants qui avaient mis le pied sur sa propriété et qui patrouillait son terrain la nuit avec une lampe de poche et un fusil de chasse.

L'homme devait comparaître en cour mercredi matin, après avoir été accusé d'avoir tiré sur des voisins le mois dernier lors d'une dispute.

Mardi après-midi, l'homme est monté à bord d'un autobus scolaire rempli d'enfants dans la petite localité de Midland City, en Alabama, en réclamant deux garçons. Selon le shérif Wally Olsen, l'homme armé a tué le chauffeur de l'autobus qui avait refusé de le laisser partir avec des enfants. L'homme s'est ensuite enfui avec le garçon.

«D'après ce que l'on sait jusqu'à maintenant, il n'a aucun lien avec le garçon. Il voulait seulement prendre un enfant pour créer une prise d'otage», a déclaré Michael Senn, un pasteur qui a contribué à réconforter l'enfant traumatisé après l'attaque.

Le chauffeur de l'autobus scolaire, Charles Albert Poland, âgé de 66 ans, a été qualifié de héros local pour avoir donné sa vie afin de protéger ses 21 jeunes passagers.

Les autorités n'ont donné aucun détail sur la prise d'otage et on ne sait pas si le ravisseur a formulé des demandes particulières de son abri souterrain, qui ressemble à un abri contre les tornades.

Une cinquantaine de véhicules des forces fédérales, régionales et locales se sont agglutinés au bout d'une route de terre où l'homme vit dans une petite roulotte. Les résidences des environs ont été évacuées après que les autorités eurent découvert un engin semblable à une bombe sur la propriété.

Un élu de l'État, Steve Clouse, qui a discuté avec les autorités et la famille du garçon, a indiqué qu'il y avait de la nourriture et de l'électricité dans l'abri souterrain, et que le garçon regardait la télévision. Les forces de l'ordre communiquent avec le ravisseur, a-t-il dit, sans pouvoir préciser de quelle façon.