NOUVELLES

Super Bowl: Katherine Webb à la journée des médias pour Inside Edition

30/01/2013 10:04 EST | Actualisé 01/04/2013 05:12 EDT
Getty Images
LAS VEGAS - JUNE 3: Miss Alabama USA Katherine Webb competes in the swimwear competition during the 2012 Miss USA pageant at the Planet Hollywood Resort & Casino on June 3, 2012 in Las Vegas, Nevada. (Photo by Isaac Brekken/Getty Images)

LA NOUVELLE-ORLÉANS - Katherine Webb reconnaît que si «Inside Edition» en a fait sa correspondante au Super Bowl, c'est grâce à la visibilité qu'elle a eue lors du match de championnat de la NCAA à Miami, il y a trois semaines.

Webb, Miss Alabama USA, est la copine d'A.J. McCarron, le quart du Crimson Tide de l'Alabama, qui a prévalu 42-14 contre Notre Dame, le 7 janvier.

«C'est vraiment excitant et complètement fou en même temps, a dit la jeune femme de 23 ans lors de la journée des médias, mardi. Tout est arrivé tellement vite. J'ai l'impression de vivre dans mes valises, mais c'est une expérience formidable.»

Webb a attiré sa bonne part d'attention dès son arrivée au Superdome - plusieurs personnes voulaient lui parler ou se faire prendre en photo avec elle, et un collègue a dû modérer leurs ardeurs quelques fois, expliquant qu'elle avait un travail à faire.

La principale intéressée s'est bien préparée pour son boulot.

«A.J. est interviewé très souvent, alors j'ai pu lui demander des exemples de bonnes et de mauvaises questions,» a mentionné Webb, qui visite la Nouvelle-Orléans pour la première fois.

Lors du match du Crimson Tide, Webb est devenue encore plus connue après que le descripteur Brent Musburger ait évoqué plus d'une fois sa grande beauté.

Le réseau ESPN s'est excusé en disant que Musberger avait été un peu trop insistant dans ses commentaires, mais Webb a dit qu'il n'y avait pas de raison de s'excuser.

«Les gens pensent que j'ai été offusquée, mais pas du tout, a t-elle dit. Je l'apprécie. J'apprécie qu'il ait remarqué une très belle femme. Les femmes devraient se faire dire plus souvent qu'elles sont magnifiques. Je n'ai pas été insultée du tout.»

___

Pour la deuxième année de suite, les amateurs pouvaient assister à la journée des médias pour 25 $, et 5479 d'entre eux ont saisi l'occasion. Ils obtenaient des places dans une section des gradins tout près du terrain, d'où ils voyaient bien les joueurs.

Parmi les partisans se trouvaient John Grimsley et Lisa Wyatt de Baltimore, avec leurs chandails mauves des Ravens. Ils étaient ravis de leur journée.

«C'est très rare comme expérience, a dit Grimsley, qui a des billets de saison pour les Ravens et des billets pour le grand match de dimanche. Je n'ai jamais assisté à quelque chose comme ça. On ne voit pas les joueurs de près comme ça à un match de saison régulière.»

___

On a demandé à des joueurs de répondre à des questions avec des dièses comme sur Twitter, ce qui a révélé un certain fossé des générations.

«Ça serait tout un défi pour moi, a dit l'entraîneur-chef des 49ers Jim Harbaugh, 49 ans. Je ne connais pas vraiment cet univers-là.»

Le botteur de précision des Ravens Justin Tucker, 23 ans, a été plus à l'aise, qualifiant son expérience comme recrue au Super Bowl de «#formidable».

___

La NFL a dit que 5205 journalistes de 24 pays ont été accrédités pour dimanche.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les spots publicitaires du Super Bowl 2013
La pubs du Superbowl 2012