3 étapes pour des relations plus harmonieuses maintenant

Publication: Mis à jour:
HAPPY COUPLE
Alamy

Par Eve Hogan, pour le magazine Spirituality & Health

En analysant mon comportement ces derniers temps, j'ai remarqué une tendance à me désengager des situations inconfortables ou potentiellement désagréables sur le plan émotionnel. Lorsqu'on me traite d'une manière déplaisante ou qu'un être cher est de mauvaise humeur, je me recroqueville automatiquement dans ma carapace.
Je n'ai pas le monopole de ce réflexe défensif. En effet, la plupart d'entre nous tentons de rationaliser nos comportements égotiques et d'en minimiser les conséquences. Inconsciemment, nous pensons quelque chose comme : « C'est son problème, je m'en fous. » Notre attitude sarcastique est généralement suivie d'un désengagement complet, comme si la personne en question n'avait plus aucune importance dans notre vie. Inconsciemment, nous croyons que notre apathie lui « donnera une leçon » et qu'elle sera la première à agiter le drapeau blanc. Dans le cas contraire, nous risquons de l'attaquer verbalement pour tenter d'influencer son caractère.

Lorsque je me replie sur moi-même, je tente désormais de savoir si cette attitude me permettra d'atteindre mon objectif de vie. À tous les coups, je me rappelle que je souhaite créer des relations plus saines et harmonieuses avec les gens qui m'entourent. J'en conclus que leur retirer mon énergie (c'est-à-dire mon amour) n'aurait aucun sens et ne serait pas plus efficace que les engueuler.

En situation de conflit, la chose la plus difficile à faire est de renoncer à l'apathie, à la colère ou à la posture moralisatrice. L'ego résiste farouchement. Or, si notre objectif est une relation harmonieuse, il faut lâcher prise et retrouver l'amour le plus vite possible.

La plupart d'entre nous réagissons aux contrariétés par des automatismes. Le problème est que notre ego tend à nous isoler. Son rôle est de protéger notre individualité, ce qui est parfois utile. Mais un cœur protégé par une épaisse armure devient souvent un cœur solitaire.

Les trois étapes qui suivent vous aideront à développer votre intelligence émotionnelle en réagissant avec le cœur plutôt qu'avec l'ego.

Première étape : pensez à votre objectif, qui est une relation plus harmonieuse et affectueuse avec la personne qui vous a contrarié.

Le repli est acceptable lorsqu'un malaise est anodin ou vécu avec un parfait étranger. Mais si le malaise concerne votre conjoint(e), vos parents et enfants, vos collègues de travail ou la personne avec qui vous souhaitez vous engager, il est important de corriger la situation rapidement. Votre bonheur en dépend.

Deuxième étape : analysez votre réaction.

Lorsque survient une situation désagréable ou qu'une personne profère des paroles blessantes à votre endroit, analysez vos pensées et votre langage corporel avec le plus de neutralité possible. Prenez en note ce que vous faites. Avez-vous tendance à vous replier sur vous-même? Répondez-vous à votre interlocuteur d'une manière aussi désagréable que la sienne? Gardez-vous le silence? Pensez-vous à prendre votre revanche?

Troisième étape : évaluez l'efficacité de votre réaction en fonction de votre objectif.
Nous devenons maître de nous-mêmes lorsque nous prenons conscience de la nature bénéfique ou néfaste de nos réactions et que nous apprenons à les contrôler.

Si vos pensées, vos paroles et vos gestes semblent améliorer la qualité de vos relations, continuez dans la même direction ! Au contraire, si vous constatez une animosité, une solitude et un éloignement croissants, reconsidérez vos choix.
Le but de cet exercice est d'aligner vos pensées, vos paroles et vos gestes avec la personne que vous êtes vraiment et avec l'environnement que vous souhaitez créer. Réagir avec l'intelligence du cœur vous permettra d'éliminer les obstacles entre vous et l'amour.