Merkel commémore l'arrivée d'Hitler au pouvoir, "un avertissement permanent"

Publication: Mis à jour:
HITLER AFTERLIFE
AP

BERLIN (AFP) - La chancelière allemande Angela Merkel a invité mercredi les Allemands à considérer l'accession au pouvoir de Hitler il y a 80 ans comme un "avertissement permanent" pour la démocratie et la liberté.

Sur un lieu chargé de symbole, l'ancien siège de la Gestapo (la police secrète de l'Allemagne nazie) à Berlin qui abrite aujourd'hui un lieu d'exposition en plein air, la dirigeante a rappelé sur un ton solennel: "Il y a 80 ans, jour pour jour et quasiment à la même heure, le président Paul von Hindenburg nommait Adolf Hitler chancelier du Reich".

Cette nomination, abondamment commentée dans la presse allemande de 2013, ouvrait la voie à 12 années de nazisme et allait provoquer la mort de 40 à 60 millions de personnes en Europe, dont 6 millions de juifs exterminés dans les camps de la mort.

"Cela doit être un avertissement permanent pour nous, Allemands", a martelé Angela Merkel, soulignant qu'à l'époque personne ne pensait que ce peintre autrichien raté, aux théories simplistes, resterait au pouvoir.

"Les droits de l'Homme ne s'imposent pas de soi. La liberté ne va pas de soi et la démocratie ne réussit pas de soi", a-t-elle ajouté, en inaugurant une exposition, "Berlin 1933, sur la voie de la dictature" consacrée aux six premiers mois du "Führer" au pouvoir.

"Tout ce qui fait une société vivante et humaine nécessite des hommes qui manifestent respect et attention envers les autres, qui prennent des responsabilités pour eux et pour les autres", a insisté la dirigeante. S'exprimant à quelques centaines de mètres seulement du Mémorial de l'Holocauste, la chancelière a, en outre, réaffirmé "la responsabilité permanente" de l'Allemagne pour "la rupture de civilisation" qu'a représentée la Shoah.

Il n'a fallu que six mois à Adolf Hitler "pour anéantir toute la diversité" de la société allemande, selon elle.

"La montée du national-socialisme n'a été possible que parce que les élites et de larges pans de la société allemande y ont participé ou au moins l'ont cautionnée", a-t-elle analysé.

"C'est arrivé, cela peut donc arriver à nouveau", a affirmé le directeur du lieu d'exposition, la Topographie de la terreur, Andreas Nachama, en citant Primo Levi, un écrivain italien survivant des camps. "Nous nous élevons contre cela. Chacun à sa place. A l'école, à l'université, sur son lieu de travail (...) Tout le monde doit faire en sorte que cela ne se reproduise plus jamais".

Les députés du Bundestag ont commémoré, quant à eux, ce mercredi la libération du camp d'Auschwitz, le 27 janvier 1945, par l'Armée rouge. "Seules douze années séparent" le 30 janvier 1933 et le 27 janvier 1945, a souligné le président de la chambre basse du Parlement, Norbert Lammert. Mais c'est aussi "une éternité de l'horreur".

Invitée à s'exprimer devant l'assemblée plénière du Bundestag, l'écrivain et journaliste israélo-allemande Inge Deutschkron, survivante de la Shoah, a témoigné une nouvelle fois de l'abomination du régime nazi.

"Presque tous les jours il y avait de nouvelles lois, directives et interdictions pour les juifs", a raconté cette femme de 90 ans, qui passa la guerre cachée en Allemagne avec sa mère. "On nous a interdit d'aller chez le coiffeur, d'aller à la laverie. On n'avait plus le droit de nous vendre du savon, des oeufs, du beurre et du lait", a-t-elle poursuivi. Après "on ne nous a plus autorisé qu'à faire nos courses entre 16H00 et 17H00".

Le Président de la république, Joachim Gauck, devait, lui, rendre hommage à l'organisation de résistance "la Rose blanche", qui regroupait des étudiants de Munich (sud) finalement arrêtés par la Gestapo et exécutés en 1943.

Le 80e anniversaire de l'accession de Hitler à la chancellerie a également suscité un vif intérêt dans les médias alors que le "Führer" reste une figure omniprésente en Allemagne.

Pour la première fois depuis 1945, l'Allemagne envisage en outre la réédition dans deux ans de "Mein Kampf", le pamphlet idéologique rédigé par Adolf Hitler en 1924.

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Paris sous l'occupation
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Germany marks 80th anniversary of Hitler's rise

Hitler came to power 80 years ago. I remember it like yesterday

Hitler flap distracting education board

Hitler's rise to power remembered 80 years on

A continent in chaos and why Hitler's evil is rising again

'You are an outrage' — sheriff condemns man who sent Hitler taunt texts

Hitler poster at Montreal car show an insult!

The platinum watch given to Eva Braun by Adolf Hitler just months before start ...