Le chat domestique est la première cause de mortalité liée aux activités humaines pour la faune sauvage, montre une étude américaine.

Le zoologiste Scott Loss et ses collègues du Smithsonian Conservation Biology Institute de Washington estiment que les Felis catus tuent chaque année des milliards d'oiseaux et de mammifères seulement aux États-Unis.

Ce prédateur a été introduit par l'homme dans toutes les régions du globe, et il est fiché sur la liste des 100 espèces invasives les plus nuisibles.

Il aurait déjà causé ou entraîné la disparition, sur des îles particulièrement, de 33 espèces d'oiseaux, de mammifères ou de reptiles inscrits sur la « liste rouge « des espèces menacées.

Annuellement, les chats américains causeraient la mort de 1,4 à 3,7 milliards d'oiseaux et de 6,9 à 20,7 milliards de mammifères.

Les chats errants, retournés à l'état sauvage ou nourris par l'homme, seraient en grande partie responsables de cette tuerie.

Il y aurait 30 à 80 millions de chats errants aux États-Unis et environ 84 millions de chats domestiques.

Les auteurs de ces travaux publiés dans la revue Nature Communications affirment que les autorités gouvernementales devraient mettre en place des politiques publiques de conservation adéquates pour préserver la faune sauvage des griffes de ces animaux.

Le saviez-vous ?
Le chat domestique est un mammifère carnivore de la famille des félidés. Il compte une cinquantaine de races différentes reconnues.

Loading Slideshow...