Huffpost Canada Quebec qc

Dustin Hoffman prend position contre les armes à feu et critique Hollywood (VIDÉOS)

Publication: Mis à jour:
DUSTIN HOFFMAN ARMES
Dustin Hoffman prend position contre les armes à feu et critique Hollywood. | AFP

CINÉMA - Si plusieurs acteurs américains ont publiquement apporté leur soutien aux familles des victimes de la tuerie de Newtown, certains sont allés plus loin en prenant clairement position dans le débat sur le contrôle des armes à feu aux États-Unis.

Dustin Hoffman s'est clairement rangé du côté des détracteurs d'Hollywood, accusant certains réalisateurs de désensibiliser le public avec une description qu'il juge "frauduleuse" de la violence quotidienne.

L'acteur va plus loin et assure à la National Public Radio (NPR) qu'il existe une discrimination vis à vis des acteurs qui refusent d'utiliser une arme à feu à l'écran et qu'elle ne sert qu'à combler le vide d'un scénario bancal. La star oscarisée explique:

"J'ai toujours pensé que le public s'identifiait de manière inexacte à la violence dans les films. Je crois que les gens ne se rendent pas compte ce que c'est d'avoir un flingue braqué sur soi. Les scènes de coups de feu au cinéma ne servent que de béquilles à l'intrigue. L'arme est traitée de manière simpliste, comme dans un dessin animé."

Hoffman insiste sur le fait qu'il a toujours détesté les armes à l'écran et ne s'est résolu à en porter que dans certains films: Hook ou la revanche du Capitaine Crochet, Little Big Man et Les Chiens de paille de Sam Peckinpah.

Extrait de Little Big Man:

Selon lui, passé la soixantaine, un acteur qui ne sait pas tenir une arme ne se voit plus proposer que des seconds rôles. "Les acteurs qui ont su le faire ont une durée de vie à l'écran beaucoup plus longue. John Wayne a tenu très longtemps, Sean Connery aussi. Si vous êtes une star des films d'action, l'arme est un symbole phallique. C'est la dernière chose qui vieillit."

"Traversé" par une balle

Hoffman qui pense que les cinéastes ne devraient pas utiliser la violence pour divertir les spectateurs. Il décrit ensuite les raisons qui l'ont poussé à ne plus utiliser d'armes. Son dégoût vient d'une altercation avec un membre d'une compagnie de théâtre dans les années 1960.

"Quand cela m'est arrivé, après l'assassinat de Kennedy, j'étais à Boston. Je me rappelle avoir pensé, 'je vais me faire descendre' et chaque seconde qui passe, vous sentez la balle vous traverser. Vous êtes en état de choc. Je n'ai jamais oublié ce sentiment."

Hoffman pense que les acteurs acceptent ses rôles violents parce que leur carrière serait mise en danger en cas de refus. "Je suis persuadé que ce que je crois drôle fait rire les spectateurs, ce que je trouve émouvant va les toucher. Je ne vois pas l'intérêt d'une arme à feu. Une arme à feu sert à menacer ou à tuer."

Récemment, d'autres stars ont pris position dans le débat sur les armes à feu alors la National Rifle Association, puissant lobby des armes à feu aux États-Unis, pointe du doigt Hollywood. Denzel Washington a expliqué qu'il allait choisir ses personnages avec plus d'attention après la fusillade dans le Connecticut. D'autres comme Arnold Schwarzenegger et Samuel L Jackson ont souligné le fait que la violence dans les films n'avait aucune corrélation avec celle dans la vraie vie.

Découvrez une partie de la filmographie de Dustin Hoffman dans le vidéorama ci-dessous:

Close
Dustin Hoffman
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Sur le web

Dustin Hoffman fustige la représentation des armes au cinéma