DIVERTISSEMENT

Sylvester Stallone accusé d'abus sexuels incestueux sur Toni-Ann Filiti, sa demi-soeur

24/01/2013 03:49 EST | Actualisé 26/03/2013 05:12 EDT
Getty Images
Sylvester Stallone arrives at the premiere of Lionsgate's 'The Hunger Games' at Nokia Theatre L.A. Live on March 12, 2012 in Los Angeles, California. AFP PHOTO/JOE KLAMAR (Photo credit should read JOE KLAMAR/AFP/Getty Images)

(bum) Il aurait acheté le silence de sa demi-sœur il y a 16 ans, mais elle le menaçait de tout dévoiler l’an dernier avant sa mort.

Selon 7 sur 7, Toni-Ann Filiti, la défunte demi-sœur de Sylvester Stallone, aurait été abusée par l’acteur il y a environ 15 ans.

Ce dernier, 66 ans maintenant, a d’ailleurs avoué que lorsqu’il était au sommet de sa carrière, il avait dû verser 2 millions de dollars à Toni-Ann. Par la suite, il avait été convenu qu’il lui verse près de 17 000 $ mensuellement, et ce, à vie.

Quelle ignominie cachait réellement ce règlement? Le fils aîné de Toni-Ann, décédée à l’âge de 48 ans du cancer du poumon en août 2012, affirme que c’était dû à l’abus sexuel et physique qu’elle avait subi.

Il a affirmé que sa mère lui en aurait à nouveau parlé sur son lit de mort. «Ils en ont fait le mouton noir de la famille», a-t-il affirmé dans le New York Post.

La mère de Sylvester Stallone, qui a également donné naissance à Toni-Ann pendant son second mariage, s’est portée à la défense de son fils. La somme versée était prétendument nécessaire pour les soins de Toni-Ann, qui souffrait de problèmes psychiatriques.

«Toni-Ann était droguée; elle consommait plus de 65 pilules d'Oxycodone; elle a menacé Sylvester, mais il ne s'agissait que de chantage», assure Jacqueline Stallone.

Pourtant, Jacqueline a ajouté qu’à l’époque, son fils était plutôt «chaud», et que l’avocat a conseillé à Stallone de «verser ce qu’elle réclamait, juste pour la faire taire».

INOLTRE SU HUFFPOST

Les stars et la drogue