NOUVELLES

Référendum de David Cameron : 5 bonnes raisons de laisser les Anglais partir, ou de rester dans l'Union européenne (PHOTOS)

23/01/2013 11:04 EST | Actualisé 24/03/2013 05:12 EDT
Reuters

REFERENDUM - "Shocking", il n'y a pas d'autre mot. L'annonce par le premier ministre David Cameron de soumettre l'adhésion du Royaume-Uni à l'Union à un référendum a gâché la journée de nombreux Français. Que voulez-vous qu'on se dise? Les rosbifs font encore leur malins! Mais vous ne nous aurez pas comme ça. Car let's face it, la question qui pourrait vous être posée en 2017 nous en pose une aussi.

Citoyens britanniques, si d'aventure vous nous quittiez, nous manquerez-vous? Toute union n'étant finalement qu'une affaire d'intérêt mais aussi de sentiments, quels sont encore ceux qui nous unissent? Quelles bonnes raisons aurions-nous donc de vous voir partir, ou au contraire, de rester? Old chaps, il paraît que notre entente est cordiale et qu'ensemble nous sommes capables de dézinguer des dictateurs, alors parlons franchement.

Dans le diaporama ci-dessous, nous avons distillé cinq bonnes raisons que nous avons de voir les Britanniques nous quitter et cinq bonnes raisons que nous aurions de les garder près de nous. Autant vous l'avouer, cela n'a pas été facile, mais quel beau miroir que de s'interroger sur le lien qui nous unit à la perfide Albion.

Mais il y a mieux. Nos confrères du HuffPost anglais ont fait le même exercice, méditant sur les raisons qui les pousseraient à quitter l'Europe et celles qui les inciteraient à rester. Avec un regard très anglais sur nous autres frenchies et un excellent titre: "Should I stay or should I go". Un bien bel exemple de collaboration franco-britannique...

Du côté de la France :

(suite en dessous de ce diaporama)

5 raisons qu'ont les Britanniques de partir ou de rester


Et comme les Anglais, on l'a vu lors des JO, ne peuvent pas s'empêcher de s'arranger avec les règles, ils ont donné 8 raisons alors que nous nous étions entendus sur 5. Mais on leur pardonne. Le légendaire fair-play français.

Du côté de l'Angleterre:

(diaporama réalisé par nos confrères du HuffPost anglais)

Should I stay or should I go ?

Pour lire le pendant de cet article chez nos confrères anglais, cliquez ici.