NOUVELLES

Les ventes des fabricants ont augmenté de 1,7 pour cent en novembre, à 49,9G$

18/01/2013 08:45 EST | Actualisé 20/03/2013 05:12 EDT

OTTAWA - Les ventes des fabricants ont augmenté de 1,7 pour cent en novembre pour s'établir à 49,9 milliards$, soit le plus haut niveau depuis mai 2012, a indiqué vendredi Statistique Canada.

L'agence fédérale a ajouté que les hausses les plus marquées ont été observées dans les industries du matériel de transport, de la première transformation des métaux ainsi que des produits chimiques.

Les ventes ont augmenté dans 12 des 21 industries, ce qui représente environ les deux tiers du secteur de la fabrication. Les ventes de biens durables se sont accrues de 2,7 pour cent pour atteindre 25,5 milliards $, et celles de biens non durables ont augmenté de 0,8 pour cent pour s'établir à 24,4 milliards $.

Les ventes en dollars constants ont augmenté de 1,6 pour cent, ce qui indique que la majeure partie de la hausse des produits fabriqués vendus a été attribuable à une augmentation des volumes.

La hausse observée dans l'industrie du matériel de transport représente plus du tiers de l'augmentation totale des ventes de produits fabriqués canadiens. Les ventes de l'industrie ont progressé de 3,8 pour cent pour atteindre 8,7 milliards $.

Les ventes de l'industrie de la première transformation des métaux ont augmenté de 5,9 pour cent pour atteindre 4 milliards $, soit le plus haut niveau depuis avril 2012.

Les ventes de l'industrie des produits chimiques ont augmenté de 3,9 pour cent pour se chiffrer à 4,1 milliards $. Les ventes liées aux activités diverses de fabrication ont augmenté de 11,9 pour cent pour atteindre 961 millions $, soit le plus haut niveau depuis décembre 2011. Cette hausse faisait suite à deux mois de baisse.

Les ventes des fabricants étaient en hausse dans cinq provinces, l'Ontario arrivant en tête. Les ventes des fabricants se sont repliées de 1,8 pour cent en Alberta et de 0,9 pour cent au Québec. Au Québec, c'est la baisse des ventes de biens non durables qui est principalement à l'origine du déclin.

PLUS:pc