NOUVELLES

Des milliers de sunnites manifestent en Irak pour exiger le départ de Maliki

18/01/2013 08:39 EST | Actualisé 20/03/2013 05:12 EDT

Plusieurs milliers d'Irakiens sunnites ont de nouveau manifesté vendredi pour exiger la démission du Premier ministre chiite Nouri al-Maliki, accusé de stigmatiser leur communauté.

Des rassemblements ont notamment eu lieu à Bagdad, Samarra, Mossoul, dans le nord de l'Irak, ainsi qu'à Anbar, la province occidentale du pays où les sunnites sont majoritaires.

Environ 400 fidèles s'étaient réunis dans la mosquée Najib Bacha du quartier d'al-Sleikh, dans le nord de Bagdad, autour des mots d'ordre "L'injustice, ça suffit" et "Le peuple exige le respect de ses droits".

Faisant écho aux revendications du mouvement né fin décembre, Abou Yasser, un participant, a dit exiger "le respect des droits et la libération des prisonniers" incarcérés à tort.

A Samarra, à une centaine de kilomètres au nord de Bagdad, les manifestants se sont rassemblés sur la place al-Haq, où plusieurs milliers de tribus sunnites ont installé un campement. Des banderoles ont été brandies appellant M. Maliki à démissioner "sans négociations".

Le gouvernement "a fait des promesses par le passé, il a fait des promesses hier. Mais qu'il comprenne bien que nous continuerons à manifester jusqu'à ce que nos droits soient respectés", a lancé le cheikh Mohammed al-Hamdoune dans son sermon.

La minorité sunnite a commencé à manifester quelques jours après l'arrestation le 20 décembre de gardes du corps du ministre sunnite des Finances, Rifaa al-Issawi. Depuis, les manifestations et les actions coup de poing se sont succédé pour dénoncer l'"injustice" et la "marginalisation" dont les sunnites disent souffrir.

Outre la libération de prisonniers, les protestataires exigent l'abrogation de lois antiterroristes utilisées, selon eux, à leur encontre par le gouvernement de M. Maliki, dominé par les chiites. En signe d'apaisement, le vice-Premier ministre Hussein Chahristani a assuré que 400 prisonniers avaient été libérés depuis la semaine dernière.

bur-gde/tg/vl

PLUS:afp