NOUVELLES

Aveux d'Armstrong - Verbruggen: "Une théorie du complot jamais vérifiée"

18/01/2013 07:49 EST | Actualisé 20/03/2013 05:12 EDT

Le Néerlandais Hein Verbruggen, président de l'Union cycliste internationale pendant le règne de Lance Armstrong, n'a pas entendu dans les aveux de dopage de l'Américain qu'il était question "de complot" avec l'UCI, a-t-il déclaré vendredi à l'agence ANP.

Souvent dépeint comme un fidèle soutien d'Armstrong, accusé par certains (l'ancien coureur Greg Lemond notamment) d'avoir couvert le Texan, Verbruggen a noté "avec satisfaction" que, dans sa confession, Lance Armstrong "a nié" avoir été protégé par l'UCI.

"Après des années de méfiance, je suis heureux (de constater) que cette théorie du complot n'était en fin de compte rien de plus qu'une théorie jamais vérifiée", a déclaré Verbruggen.

"Ceux qui (nous) avaient accusé ou soupçonné sont sans doute déçus (par les déclarations d'Armstrong)", a-t-il ajouté.

"Jamais rien n'a été caché", a assuré l'ancien patron du cyclisme mondial ajoutant que "sous (sa direction) l'UCI avait toujours lutté contre le dopage".

Verbruggen s'est ensuite réjoui des aveux de l'ancien coureur.

"C'est une bonne chose que Lance Armstrong ait finalement admis le dopage. Ce n'est pas une surprise qu'il l'ai fait", a-t-il affirmé.

bnl/bvo

PLUS:afp