NOUVELLES

USA: 2012, année de la reprise véritable de la construction de logements

17/01/2013 12:44 EST | Actualisé 19/03/2013 05:12 EDT

La construction de logements a véritablement repris en 2012 aux Etats-Unis, où elle a connu sa progression la plus forte en près de trente ans.

Le département du Commerce a indiqué jeudi que 780.000 chantiers avaient été lancés dans le pays au cours de l'année écoulée, soit 28,1% de plus qu'en 2011. Il s'agit de la hausse de la construction de logements la plus forte relevée depuis 1983.

Après avoir chuté de plus de 32% en moyenne en 2007, 2008 et 2009, la construction de logements avait amorcé une reprise peu vigoureuse en 2010 (+5,9%), qui avait perdu de l'élan en 2011 (+3,7%).

Cette année-là, les mises en chantier de maisons individuelles avaient touché officiellement leur niveau le plus faible depuis 1960, et sans doute bien au-delà.

Elles ont rebondi de 24,4% en 2012, indique le ministère, et les perspectives pour 2013 sont encourageantes.

Selon le gouvernement, en effet, l'indicateur de la construction nouvelle était fin décembre à son niveau le plus élevé depuis juin 2008.

Le secteur a certainement profité de températures particulièrement clémentes ce mois-là, mais le nombre des permis de construire accordés par les autorités, indicateur de l'activité future, s'est lui aussi très nettement amélioré.

Le secteur est encore loin néanmoins d'être sorti du trou dans lequel la crise l'a projeté.

Le chiffre des 780.000 mises en chantier annuelles annoncé jeudi est l'un des quatre plus mauvais résultats recensés depuis 1945, relève Patrick Newport, économiste du cabinet IHS Global Insight.

"Mais les départs de chantiers et les permis de construire ont progressé en 2012 pour la troisième année de suite, et l'année s'est achevée sur une note d'espoir, avec des prix du logement en hausse dans la plupart du pays", ajoute-t-il.

Pour M. Newport, l'amélioration devrait se poursuivre en 2013, grâce au fait que "les taux d'intérêt sont au plus bas, que les stocks de logements neufs et anciens sur le marché sont maigres et que l'économie crée des emplois". Son cabinet table sur une hausse des mises en chantiers de 24% cette année.

mj/rap

PLUS:afp