NOUVELLES

Une cérémonie pour les victimes du cinéma d'Aurora provoque la controverse

17/01/2013 07:09 EST | Actualisé 19/03/2013 05:12 EDT

AURORA, États-Unis - Le cinéma du Colorado où un homme armé a tué 12 personnes en juillet a rouvert ses portes, jeudi, pour une cérémonie consacrée aux victimes et une projection spéciale pour les survivants. Mais pour certains proches, la douleur est encore trop vive pour un tel événement.

Plusieurs familles ont boycotté ce qu'elles estiment être une offensive de relations publiques inappropriée de l'entreprise propriétaire du cinéma d'Aurora, Cinemark. Les proches des victimes affirment que cette société texane, qui est restée silencieuse depuis la fusillade du 20 juillet, ne les a pas consultés sur ce que devrait devenir le cinéma.

Les familles ont indiqué que Cinemark les avait contactées par courriel pour les inviter à la projection, deux jours seulement après leur premier Noël sans leurs proches.

«C'était le message standard d'Hollywood: "Venez à notre projection"», a déclaré Anita Busch, dont la cousine de 23 ans, Micayla Medek, est morte dans la fusillade.

D'autres, comme le maire d'Aurora, Steve Hogan, ont estimé que l'événement s'inscrivait dans le processus de guérison de la population. Il a souligné que plusieurs résidants de la ville réclamaient la réouverture du cinéma.

Le tireur présumé, James Holmes, fait face à 166 accusations criminelles, principalement de meurtre et de tentative de meurtre, pour la fusillade au cinéma Century 16, rebaptisé Century Aurora depuis. La prochaine audience aura lieu en mars.

Les premiers répondants du massacre, le maire de la ville, le gouverneur du Colorado et des leaders religieux devaient participer à la cérémonie de jeudi soir à Aurora. Les détails de la cérémonie ont été gardés secrets.

Cinemark a refusé de commenter l'événement et de donner des détails sur la rénovation du cinéma et les mesures de sécurité en vigueur.

Les proches des victimes ont déposé au moins trois poursuites fédérales contre Cinemark, estimant que l'entreprise aurait dû assurer une meilleure sécurité lors de la projection de minuit du film «The Dark Knight Rises». Selon les proches, la sortie de secours utilisée par le tireur pour aller chercher ses armes et revenir aurait dû être munie d'une alarme.

Le maire de la ville a souligné que les membres de la communauté faisaient leur deuil de différentes manières, mais que la plupart des résidants d'Aurora souhaitaient la réouverture du cinéma.

«Je comprends et je respecte ceux qui ne veulent pas être là, ou qui ne peuvent pas y être», a dit M. Hogan. «Mais pour nous qui sommes ici, la communauté élargie, cela fait partie du processus de guérison.»

Cinemark envisage de rouvrir le cinéma au public vendredi et d'offrir des films gratuits durant le week-end. La réouverture permanente est prévue le 25 janvier.

PLUS:pc