NOUVELLES

Syrie: les dégâts dans la région d'Alep estimés à 2,5 mds de dollars

17/01/2013 10:32 EST | Actualisé 19/03/2013 05:12 EDT

Le gouverneur de la province d'Alep, la capitale économique de la Syrie, a estimé à 2,5 milliards de dollars les dégâts causés par le conflit dans cette région du nord du pays, selon la presse officielle syrienne.

Les dégâts causés par "le sabotage (sont) estimés à 200 milliards de livres syriennes", soit 2,5 milliards de dollars, a affirmé Mohammad Wahid Akkad, cité par le quotidien gouvernemental Techrine.

Selon M. Akkad, "plus de 180.000 foyers ont été touchés, ainsi que plus de 1.000 écoles, 16 bâtiments de la cité universitaire et 52 mosquées". Il a ajouté que 12.000 nourrissons avaient besoin d'une aide d'urgence.

Plus de 41.000 appartements ont été endommagés, a-t-il affirmé, estimant le coût de ces destructions à plus de 500 millions de dollars, et les dégâts causés à la compagnie d'électricité à un million de dollars.

La compagnie des télécommunications et des entreprises de produits chimiques ont également été affectées, a ajouté M. Akkad, estimant que le secteur privé avait également subi des pertes "très élevées", sans fournir plus de précisions.

Selon l'autre journal officiel As-Saoura l'estimation de 2,5 mds de dollars ne comprend pas les monuments et les souks d'Alep, classés au patrimoine mondial, qui ont récemment brûlés et dont "la valeur est inestimable".

Récemment, la Syrie avait accusé son voisin turc d'avoir pillé un millier d'usines de la région d'Alep et a appelé l'ONU à agir pour mettre fin à ce qu'elle qualifie d'"acte illégal, d'agression qui s'apparente à de la piraterie".

Alep, poumon commercial, longtemps restée à l'écart de la contestation contre le régime de Bachar al-Assad, est en proie depuis six mois à une guérilla urbaine dévastatrice, tandis qu'une importante partie de sa province est désormais aux mains des rebelles.

rim/sbh/sk/sw

PLUS:afp