NOUVELLES

Sanctions contre l'Argentine: le FMI prendra sa décision en février (Lagarde)

17/01/2013 01:11 EST | Actualisé 19/03/2013 05:12 EDT

Le FMI se réunira le 1er février pour décider d'éventuelles sanctions contre l'Argentine, accusée par l'institution de tronquer ses statistiques sur la croissance et l'inflation, a indiqué jeudi sa directrice générale Christine Lagarde.

"La réunion du conseil d'administration (qui représente les 188 Etats-membres du Fonds, ndlr) est actuellement prévue pour le 1er février", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse à Washington.

Fin septembre, le FMI avait donné un délai supplémentaire de trois mois à l'Argentine pour qu'elle rectifie le tir, faute de quoi elle s'exposerait à une procédure de "censure" pouvant aboutir à une exclusion du Fonds.

Mi-décembre, après avoir pris connaissance du rapport de Mme Lagarde, le Fonds avait repoussé sa décision et laissé un répit supplémentaire à l'Argentine, qui a un lourd passif avec l'institution depuis la faillite du pays en 2001.

En l'absence d'avancées notables, le Fonds pourrait décider d'enclencher une nouvelle étape de la procédure de sanctions, inédite au sein de l'institution.

Dans un dossier distinct, Mme Lagarde a tenu à souligner jeudi qu'une mission du FMI s'était rendue récemment en Argentine pour entamer une évaluation du secteur financier du pays. "Il devrait y avoir une seconde mission en mars", a-t-elle indiqué.

Depuis 2006, l'Argentine refuse les évaluations annuelles de son économie que le FMI mène traditionnellement auprès de ses Etats-membres.

jt/sl/rap

PLUS:afp