NOUVELLES

Open d'Australie - Tomic défie Federer

17/01/2013 08:47 EST | Actualisé 19/03/2013 05:12 EDT

Le grand espoir australien Bernard Tomic a assuré que c'était "le moment parfait" pour lui de retrouver Roger Federer samedi au troisième tour de l'Open d'Australie après une journée ardente jeudi à Melbourne où le thermomètre a dépassé les 40 degrés.

Visage cramoisi, glace sur la nuque et l'ombre toujours dans le viseur, les acteurs du tennis ont vécu une journée éprouvante à Melbourne devant des gradins clairsemés, la plupart des spectateurs ayant fui le cagnard.

Cela n'a pas empêché les favoris de se promener puisque Roger Federer, souverain face à Nikolay Davydenko (6-3, 6-4, 6-4), Andy Murray, Juan Martin Del Potro, Victoria Azarenka et Serena Williams n'ont toujours pas perdu le moindre set depuis le début du tournoi.

Il a fallu attendre le dernier match de la journée pour voir une surprise avec la jeune Britannique Laura Robson, 18 ans et 53e mondiale, qui a battu 2-6, 6-3, 11-9 Petra Kvitova, N.8 mondiale et lauréate de Wimbledon en 2011.

Serena Williams a juste souffert littéralement. Car, après s'être tordu la cheville mardi, elle s'est ouvert la lèvre en se frappant avec sa propre raquette lors de sa victoire 6-2, 6-0 sur l'Espagnole Garbine Muguruza, où l'essentiel pour elle était de se rassurer sur l'état de sa cheville. Le test a été concluant.

"J'ai fait tout ce qui était possible pour ma cheville, des massages, de la glace. Quand je me suis réveillée ce matin, je me suis dit: oh mon Dieu, ça a l'air d'aller plutôt bien. Croisons les doigts pour la suite."

Et la lèvre ? "Une blessure de guerre", a-t-elle dit, ajoutant: "Ce qui est bien si ça gonfle c'est que j'aurai les lèvres super sexy".

D'autres ont souffert encore davantage physiquement comme le Slovène Blaz Kavcic, placé sous surveillance médicale après sa victoire héroïque en cinq sets et 4h52 de jeu sur l'Australien James Duckworth.

Bernard Tomic reste du coup le dernier Australien en lice. Vainqueur de Novak Djokovic à la Hopman Cup, puis du tournoi de Sydney, il a enchaîné jeudi sur une dixième victoire de rang depuis le début de l'année, face à l'Allemand Daniel Brands (6-7, 7-5, 7-6, 7-6). Et il a des ambitions.

"Je suis tellement en confiance ! Pour moi c'est le moment parfait pour l'affronter", a claironné Tomic, réputé pour ses frasques et sa confiance en lui, en parlant de Federer. "J'ai battu beaucoup de bons joueurs ces quinze derniers jours, surtout Novak (Djokovic). Je pense que je peux le faire."

Peu importe qu'il ait pris une leçon l'année dernière en huitièmes de finale (6-4, 6-2, 6-2), Tomic y croit. "Le premier set sera crucial. Si je peux le gagner, ça peut devenir une autre histoire", a expliqué le 43e mondial.

L'Australie attend ce match depuis le tirage au sort et Tomic aussi. "Attendons de voir s'il arrive déjà jusque-là", avait freiné Federer avant le début du tournoi, l'Australien décomplexé lui répondant ensuite que le Suisse aussi avait d'abord deux adversaires à battre.

Après sa victoire convaincante sur Nikolay Davydenko, Federer s'est efforcé de calmer le jeu. "C'est important d'avoir confiance en soi jusqu'à un certain degré. Il (Tomic) a l'air de l'avoir. On a tous les deux envie de vivre un grand match. Attendons qu'il ait lieu. On en parlera après", a déclaré le Suisse, insistant sur les progrès réalisés par Tomic depuis un an.

Programmé en début de journée, le Français Jo-Wilfried Tsonga a, lui, échappé aux grosses chaleurs mais pas aux attaques des insectes, des gros papillons de nuit, qui l'ont "perturbé" face au Japonais Go Sodea (6-3, 7-6, 6-3).

Mais sinon, pas de souci pour Victoria Azarenka, N.1 mondiale et tenante du titre, qui a écrasé la Grecque Eleni Daniilidou 6-1, 6-0, ni pour Andy Murray, impitoyable avec le Portugais Joao Sousa (6-2, 6-2, 6-4).

jk/eb

PLUS:afp