NOUVELLES

Obama et Cameron se parlent au téléphone, évoquent Algérie et Mali

17/01/2013 06:16 EST | Actualisé 19/03/2013 05:12 EDT

Le président des Etats-Unis Barack Obama et le Premier ministre britannique David Cameron se sont entretenus au téléphone jeudi, évoquant en particulier la crise des otages en Algérie et de l'opération militaire au Mali, a indiqué la Maison Blanche.

"Le président Obama et le Premier ministre Cameron ont discuté aujourd'hui dans le cadre de leurs consultations régulières sur des dossiers internationaux, en particulier sur la prise d'otages en Algérie", a précisé la présidence américaine dans un communiqué.

De même source, "les dirigeants ont exprimé leur soutien vis-à-vis des efforts de la communauté internationale, menés par la France, pour priver les terroristes d'un sanctuaire au Mali".

Le communiqué n'en mentionne pas davantage sur la crise dans cette région, alors que l'armée algérienne a lancé jeudi un assaut contre un site gazier de l'est du pays où des extrémistes islamistes retenaient de nombreuses personnes, dont des étrangers, en représailles de l'intervention militaire française au Mali.

Le gouvernement algérien n'a pas fourni de bilan sur le tribut payé par les otages, se contentant de faire état d'un "nombre important d'otages libérés et malheureusement quelques morts et blessés".

Exprimant son inquiétude, la Maison Blanche avait dit "essayer obtenir des éclaircissements" du gouvernement algérien.

"Nous sommes évidemment inquiets au sujet des informations sur des pertes en vies" humaines lors de cette opération, a expliqué le porte-parole du président Obama, Jay Carney, qui a aussi noté que "les meilleures informations dont nous disposons à l'heure actuelle montrent que des Américains figurent parmi les otages".

tq/jca

PLUS:afp