NOUVELLES

Les Patriots sont contents d'être chez eux lors du championnat de l'Américaine

17/01/2013 06:37 EST | Actualisé 19/03/2013 05:12 EDT

FOXBOROUGH, États-Unis - Les Patriots de la Nouvelle-Angleterre auront la chance de continuer leur domination à domicile lors du championnat de l'Américaine dimanche, face aux Ravens de Baltimore. L'an dernier, les Patriots ont battu les Ravens lors du dernier match avant le Super Bowl et ils ont un dossier de 4-0 à domicile dans le match de championnat d'association.

Même s'ils ont été plus vulnérables à domicile que par le passé lors de la saison 2012, s'inclinant contre les Cardinals de l'Arizona et les 49ers de San Francisco et battant de justesse les Bills de Buffalo et les Jets de New York, les Patriots sont contents de ne pas avoir à prendre la route vers Baltimore ce week-end.

«Vous devez tout donner lors de ce match, a déclaré le plaqueur étoile des Patriots Vince Wilford. Si vous perdez, c'est terminé. C'est aussi simple que ça.»

Cependant, les Patriots joueront à domicile, là où ils ont perdu tôt en éliminatoires, dont face aux Ravens par la marque de 33-14, il y a trois ans. Mais rendu en finale d'association, oubliez ça.

Les succès des champions en titre de l'Américaine n'ont pas rendu l'équipe complaisante croit Wilfork. Bien au contraire.

«Nous avons toujours des matchs serrés contre cette équipe, a-t-il noté. Cette équipe s'est rendue en éliminatoires et a gagné beaucoup de matchs à l'étranger. Ils ont gagné ici en éliminatoires. Nous devrons être bien préparés et bien exécuter les jeux à tous les niveaux.»

Les Patriots sont une des meilleures équipes à domicile de la NFL, compilant un dossier de 73-15 au Gillette Stadium depuis son ouverture en 2002, incluant une fiche de 10-2 en éliminatoires. Plusieurs de ces parties ont été des massacres.

De leur côté, les Ravens ont un dossier de 8-5 à l'étranger en éliminatoires, incluant leur victoire surprise du week-end dernier face aux Broncos de Denver en deuxième supplémentaire.

«Nous sommes deux excellentes équipes depuis longtemps et nous nous connaissons bien, a mentionné le secondeur étoile des Ravens Ray Lewis. Ce sera un match d'échecs. Ils vont réussir des jeux et nous allons en réussir. Ce sera un jeu ici ou là ou celui qui réussira le dernier qui va gagner. Ce sera un match de 60 minutes.»

C'est le genre de match que Lewis adore, lui qui tente de gagner un deuxième Super Bowl avant de prendre sa retraite à la fin de la campagne.

«Les deux équipes comprennent le football, a-t-il poursuivi. Il y a eu de grandes rivalités et nous en avons une avec les Patriots présentement.»

Les preneurs au livre croient que l'avantage du terrain jouera un rôle important pour les Patriots, puisqu'ils ont été établis favoris par neuf points.

«C'est bien de pouvoir rester à domicile, mais une fois que l'on est sur le terrain, il y a deux équipes qui bataillent et qui ont le désir d'atteindre le même objectif, a dit le demi de sûreté des Patriots Devin McCourty. Ça ne me dérange pas où nous jouons (...) ce n'est pas parce que vous jouez à domicile que vous allez être mieux préparé que l'équipe qui joue à l'étranger.

«Je crois que l'équipe que nous allons affronter le sait. Ils ont gagné beaucoup de matchs éliminatoires à l'étranger au cours des dernières années, alors je ne crois pas que l'avantage du terrain signifie automatiquement que nous allons gagner.

«Mais en tant que joueur, vous aimez toujours jouer devant vos partisans.»

PLUS:pc