NOUVELLES

La crise pousse les Sud-Américains à émigrer vers de nouveaux horizons (OEA)

17/01/2013 03:24 EST | Actualisé 19/03/2013 05:12 EDT

Face à la crise économique ayant frappé les Etats-Unis et l'Espagne, les candidats sud-américains à l'émigration ont commencé à se rendre plus nombreux dans de nouveaux pays, révèle un rapport de l'Organisation des Etats américains (OEA) publié jeudi.

Le nombre de Sud-américains partis vers l'Espagne a chuté de 38% sur la période 2008-2010 par rapport à 2005-2007, passant de 860.000 personnes à 550.000, selon ce rapport de l'OEA.

Vers les Etats-Unis, la baisse a été de 4% chez les immigrants légaux, mais elle a été beaucoup plus prononcée chez les immigrants sans-papiers, "où s'observe la plus forte chute", pointe l'OEA.

En revanche, sur la même période, le nombre de Sud-Américains émigrant vers d'autres pays d'Europe a augmenté de 14%, et de 8% pour ceux émigrant vers d'autres membres non-européens de l'OCDE (Canada, Japon, Corée du Sud, Australie).

"Face à la baisse des opportunités d'emploi en Espagne et aux Etats-Unis, les immigrants ont commencé à regarder ailleurs", résume Georges Lemaitre, spécialiste des questions d'immigration à l'OCDE.

"La diversification des destinations pour émigrer va sûrement apporter un surcroît d'immigrants dans ces nouveaux pays à l'avenir, une fois que les migrants seront installés et enverront dans leurs pays d'origine des informations sur les possibilités d'emploi", ajoute-t-il.

Sur la période 2008-2010, l'émigration depuis l'Amérique latine "est restée à un niveau élevé, avec plus de 3 millions de personnes" quittant leur pays, selon le rapport.

du/mdm/jca

PLUS:afp