NOUVELLES

Iran: un irano-américain converti au christianisme encourt la peine de mort (famille)

17/01/2013 06:34 EST | Actualisé 19/03/2013 05:12 EDT

Un tribunal de Téhéran doit juger la semaine prochaine un Irano-Américain converti au christianisme qui encourt la peine de mort, a déclaré sa femme jeudi.

Saeed Abedini, 32 ans, naturalisé américain et converti au christianisme, avait été arrêté en septembre lors d'une visite en Iran et a récemment assuré dans une lettre avoir été battu en prison, ont ajouté sa femme et son avocat basé aux Etats-Unis.

Selon sa femme, son procès, au cours duquel il sera jugé pour atteinte à la sécurité nationale, débutera lundi et sera présidé par un juge, dont des décisions passées très sévères ont déjà été critiquées à l'étranger.

"Il est très possible que sous la pression (des autorités iraniennes, ndlr), il soit condamné à une très longue peine de prison ou à la peine de mort", a déclaré Naghmeh Abedini, son épouse.

La porte-parole de la diplomatie américaine Victoria Nuland avait récemment fait part des "inquiétudes sérieuses" des Etats-Unis sur ce cas et appelé l'Iran à permettre à Saeed Abedini d'être assisté par un avocat. Selon sa femme, il n'a vu aucun avocat depuis son arrestation.

La constitution iranienne reconnaît les droits de certaines minorités religieuses, dont les chrétiens, mais le régime cible les musulmans convertis à d'autres religions.

Selon Naghmeh Abedini, son mari avait déjà été arrêté en 2009 et relâché après avoir passé un accord avec les autorités, selon lequel il ne devait pas s'engager dans des activités religieuses en Iran.

Saeed Abedini serait retourné neuf fois en Iran depuis cette date, sans jamais avoir de problème, toujours selon sa femme, qui précise qu'il n'a pas violé les termes de cet accord. Il travaillait à l'édification d'un orphelinat près d'une ville du nord du pays.

"Il ne s'est jamais inquiété d'être arrêté, partant du principe qu'il respectait les termes de son engagement et que le gouvernement les respecterait aussi", a déclaré Mme Abedini.

bur/mdm/are

PLUS:afp