NOUVELLES

Espagne: nouvelle mission du FMI fin janvier sur le secteur bancaire

17/01/2013 04:01 EST | Actualisé 19/03/2013 05:12 EDT

Une équipe du FMI se rendra fin janvier en Espagne pour mener une deuxième évaluation du secteur bancaire du pays, plombé par les actifs toxiques et renfloué par l'Union européenne en décembre à hauteur d'environ 37 milliards d'euros, a annoncé le Fonds jeudi.

"Le 28 janvier, une équipe du FMI entamera des discussions à Madrid avec le gouvernement et les représentants du secteur privé en vue du deuxième rapport de surveillance de la réforme du secteur bancaire en Espagne", a indiqué le Fonds monétaire international dans un communiqué.

Dans le cadre d'une mission d'assistance technique effectuée en juillet, le FMI avait mené une première évaluation du secteur bancaire espagnol, au coeur des tourments économiques du pays, et relevé d'"importants progrès" dans ses conclusions publiées fin novembre.

Au terme de la nouvelle mission du FMI, qui doit prendre fin le 1er février, un rapport préliminaire sera publié avant que la version finale ne soit remise aux autorités espagnoles et à la Commission européenne "début mars", selon le communiqué du Fonds.

Ebranlé par l'éclatement de la bulle immobilière en 2008, le secteur financier de la quatrième économie de la zone euro reste profondément affaibli et certaines banques croulent désormais sous les actifs toxiques.

En décembre, quatre banques nationalisées en difficulté ont reçu 36,9 milliards d'euros d'aide versée par Mécanisme européen de stabilité (MES), le fonds de secours de la zone euro.

En échange de cette aide, l'Espagne a dû créer une société de gestion des actifs toxiques, une "bad bank", la Sareb, à qui 2,5 milliards ont été alloués pour assurer son fonctionnement.

Dans le cadre de ce vaste mouvement de restructuration, les banques espagnoles se sont lancées ces derniers mois dans une vague de fusions et de rachats des entités les plus fragiles.

jt/sl/mdm

PLUS:afp