NOUVELLES

Elections législatives en Israël: partis et slogans

17/01/2013 03:24 EST | Actualisé 18/03/2013 05:12 EDT

Parmi les 34 listes participant aux législatives de mardi en Israël, seulement une quinzaine ont une chance d'être représentées à la prochaine Knesset:

LIKOUD-BEITEINOU: Liste droite nationaliste, regroupant le Likoud du Premier ministre Benjamin Netanyahu (27 élus en 2009) et Israël Beiteinou (Israël Notre Maison) du populiste Avigdor Lieberman (15 élus).

Se définit comme nationaliste et libérale sur le plan économique.

Les deux partis sont favorables à une intervention militaire contre le programme nucléaire iranien.

Le Likoud est contre la création d'un Etat palestinien. Mais M. Netanyahu s'est dit favorable en 2009 à un Etat palestinien démilitarisé en échange de la paix.

SLOGAN: "Un Premier ministre fort pour un Israël fort".

PARTI TRAVAILLISTE: centre-gauche, dirigé par l'ex-journaliste Shelly Yachimovich (13 élus en 2009 mais en a perdu 5 après la défection de son chef Ehud Barak).

Pour la défense des classes moyennes, davantage de justice sociale et la reprise des négociations avec les Palestiniens.

SLOGAN: "Il est possible d'améliorer la situation ici".

FOYER JUIF: droite nationaliste religieuse de Naftali Bennet, ex-chef de cabinet de M. Netanyahu (3 élus). Allié au parti d'extrême droite Union nationale (4 élus en 2009, mais deux députés sont partis.

Pour une éducation juive et sioniste et l'annexion de 60% de la Cisjordanie.

SLOGAN: "Un nouveau départ".

HATNOUAH ("Le Mouvement"): nouveau parti centriste fondé par l'ex-ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, rejointe par sept députés de Kadima, son ex-parti, et deux dirigeants travaillistes.

Pour la reprise des négociations avec les Palestiniens, la conscription obligatoire pour tous et une réforme du système parlementaire.

SLOGAN: "L’espoir vaincra la peur".

YESH ATID ("Il y a un avenir"): nouveau parti centriste laïque dirigé par l'ex-vedette TV Yaïr Lapid.

Pour la conscription obligatoire pour tous, une baisse des impôts pour les classes moyennes et la reprise des négociations avec les Palestiniens.

SLOGAN: "Nous allons changer les choses".

SHASS: parti ultra-orthodoxe sépharade, dirigé par Elie Yishaï, Arieh Deri et Ariel Attias mais sous l'autorité spirituelle du rabbin nonagénaire Ovadia Yossef (11 élus).

Opposé à la conscription obligatoire pour les ultra-orthodoxes et favorable à un système éducatif religieux et à davantage de justice sociale.

SLOGAN: "Seul un Shass fort peut défendre les faibles".

JUDAISME UNIFIE DE LA TORAH: ultra-orthodoxe ashkénaze, dirigé par un conseil de rabbins (5 élus).

Opposé à la conscription obligatoire pour les ultra-orthodoxes et favorable à un plus grand respect des commandements de la Torah ("livre saint").

SLOGAN: "Nous sommes tous concernés par le monde de la Torah".

MERETZ ("Energie"): gauche socialiste et laïque (3 élus), dirigée par Zahava Gal'On.

Pour un retrait israélien de Cisjordanie et un Etat palestinien.

SLOGAN: "Le seul parti de gauche".

KADIMA: centre-droit, dirigé par l'ex-ministre de la Défense Shaoul Mofaz. Premier parti à la Knesset en 2009 (28 élus), il a perdu une partie de ses députés qui se présentent sur des listes concurrentes. Menacé de disparition.

Pour la conscription obligatoire et des négociations avec les Palestiniens.

SLOGAN: "En avant!" (nom du parti en hébreu).

AM SHALEM: créé par un ex-député du Shass, le rabbin Haïm Amsellem.

Pour l’intégration des ultra-orthodoxes dans le monde du travail et le respect de la tradition juive.

SLOGAN: "Le choix des braves".

HADASH ("Nouveau"): parti judéo-arabe communiste (4 élus), dirigé par Mohamed Barakeh.

Antisioniste, pour un Etat palestinien et une redistribution sociale.

LISTE ARABE UNIE/RAAM-TAAL: liste regroupant trois partis arabes israéliens (4 élus), dirigée par Ibrahim Sarsour.

Pour un Etat palestinien et contre la discrimination de la minorité arabe.

BALAD ("Nation"): parti arabe nationaliste et laïc (3 élus) de Jamal Zahalka.

Antisioniste, pour un Etat démocratique non juif à côté d'un Etat palestinien.

mib/agr/dms/tp

PLUS:afp