NOUVELLES

De nouveaux attentats font au moins trois morts en Irak

17/01/2013 03:25 EST | Actualisé 18/03/2013 05:12 EDT

Au moins trois personnes ont été tuées et 36 autres blessées, dont des pèlerins chiites, jeudi dans des attaques en Irak, au lendemain d'une vague d'attentats au cours de laquelle 42 personnes ont péri, a-t-on appris auprès de sources médicale et sécuritaire.

Les attentats n'ont pas été revendiqués, mais l'Etat islamique d'Irak, branche d'Al-Qaïda dans le pays, mène régulièrement des attaques dans l'espoir de déstabiliser le gouvernement et d'attiser les tensions religieuses.

Dans la ville majoritairement chiite de Hilla, à 100 km au sud de Bagdad, deux personnes sont mortes dans l'explosion d'une voiture piégée, à proximité d'un stade.

L'explosion de deux voitures piégées à Doujaïl, au nord de la capitale irakienne, a fait un mort et neuf blessés. Les attentats se sont produits près d'un bâtiment administratif et d'une mosquée chiite.

A une dizaine de kilomètres de la ville sainte chiite de Kerbala, une bombe magnétique fixée à un car a blessé 17 personnes, dont huit pèlerins chiites venus d'Asie, probablement du Pakistan, selon un officier de police et une source au sein des services médicaux. Sollicitée par l'AFP, l'ambassade du Pakistan à Bagdad n'était pas immédiatement disponible.

Ces nouvelles violences surviennent au lendemain d'une vague d'attentats sanglants qui a fait 42 morts et 245 blessés. La ville de Kirkouk, que se disputent le gouvernement fédéral et la région autonome du Kurdistan, a été particulièrement touchée. Deux attentats y ont fait 26 morts.

Au plan politique, le pays est embourbé dans une grave crise. Le Premier ministre chiite Nouri al-Maliki est aux prises avec ses détracteurs sunnites, à l'origine de manifestations depuis trois semaines.

str-gde/cnp

PLUS:afp