NOUVELLES

Washington confirme que des Américains figurent parmi les otages en Algérie

16/01/2013 02:09 EST | Actualisé 18/03/2013 05:12 EDT

Le département d'Etat américain a confirmé mercredi que des Américains figuraient parmi les otages détenus sur un site gazier de la compagnie pétrolière BP dans l'est de l'Algérie.

"Selon les informations dont nous disposons, des citoyens américains figurent parmi les otages", a déclaré la porte-parole de la diplomatie américaine, Victoria Nuland, sans donner de détails sur leur nombre ou leur identité, au nom de leur sécurité.

La diplomate ne dispose pas non plus d'informations sur d'éventuels "décès".

Des combattants liés à Al-Qaïda ont attaqué à l'aube le site d'In Amenas, dans le centre-est de l'Algérie, près de la frontière libyenne, à environ 1.300 kilomètres d'Alger, exploité par le groupe britannique BP, le norvégien Statoil et l'algérien Sonatrach.

Quarante-et-un "Occidentaux", "dont sept Américains, des Français, des Britanniques et des Japonais", ont été pris en otage, a affirmé un porte-parole des assaillants, cité par deux sites mauritaniens d'information, Agence Nouakchott information et Sahara Medias.

La diplomate américaine Victoria Nuland a condamné cette attaque et précisé que la secrétaire d'Etat sortante Hillary Clinton s'était entretenue avec le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal et avec l'ambassadeur américain à Alger.

jkb/nr/are

PLUS:afp