NOUVELLES

Tunisie: heurts entre manifestants et police au Kef (nord-ouest)

16/01/2013 12:41 EST | Actualisé 18/03/2013 05:12 EDT

Des heurts ont opposé mercredi des manifestants et des forces de police au Kef, une ville déshéritée dans le nord-ouest de la Tunisie, où se déroule une grève générale à l'appel de la centrale syndicale pour réclamer des emplois et du développement.

La police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser une partie des manifestants qui ont voulu entrer de force dans un poste de police en y jetant des bouteilles incendiaires, a rapporté l'agence tunisienne TAP.

Selon des radios tunisiennes, les heurts se sont poursuivis jusqu'en fin d'après-midi dans la ville paralysée par une grève générale contre le chômage et la pauvreté.

Le siège du parti islamiste Ennahda, qui dirige le gouvernement depuis octobre 2011, a été attaqué par les manifestants, qui s'étaient rassemblés dans le centre ville en criant des slogans contre le gouvernement.

Les régions ouest du pays, toujours en proie à la pauvreté malgré un lourd tribu payé à la révolution, restent souvent secouées par des troubles, deux ans après la chute du régime de Ben Ali, en janvier 2011.

Les derniers affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont fait plus de 300 blessés fin novembre et début décembre à Siliana, au nord-ouest du pays.

kl/Bsh/cnp

PLUS:afp