NOUVELLES

Oman: huit écrivains et blogueurs condamnés en appel à des peines de prison

16/01/2013 11:50 EST | Actualisé 18/03/2013 05:12 EDT

Une Cour d'appel de Mascate a confirmé mercredi des peines de 12 mois à 18 mois de prison ferme prononcées contre huit écrivains et blogueurs pour lèse-majesté et cybercriminalité, selon une source judiciaire.

De même source, on précise que la Cour a condamné cinq prévenus à un an de prison et trois autres à un an et demi. Ils devront en outre payer une amende de 1.000 riyals (2.600 dollars) chacun.

Des peines équivalentes avaient été prononcées en première instance le 9 décembre 2012.

Divers groupes de jeunes activistes sont poursuivis pour diffamation ou insulte sur les réseaux sociaux du sultan Qabous, qui dirige le sultanat d'Oman depuis 42 ans. D'autres ont été condamnés ou sont jugés pour participation à des manifestations ou attroupements sur la voie publique.

Le 12 décembre, une Cour d'appel avait confirmé des peines de six mois à un an de prison contre 23 personnes, jugées notamment pour lèse-majesté et participation à des manifestations.

L'organisation de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch avait dénoncé l'arrestation des 23 militants, soulignant qu'ils n'avaient fait que "parler de réformes qui n'ont pas été mises en oeuvre".

Oman avait, dans la foulée du Printemps arabe, été secoué en 2011 par des manifestations réclamant notamment la création d'emplois.

Le sultan Qabous a depuis procédé à des remaniements ministériels et élargi les pouvoirs de l'assemblée consultative.

str/tm/cnp

PLUS:afp