NOUVELLES

L'OSDH fait état de plus de 48.000 morts en Syrie en 22 mois

16/01/2013 05:19 EST | Actualisé 18/03/2013 05:12 EDT

Les violences en Syrie ont fait plus de 48.000 morts, dont plus de 33.000 civils, depuis le début de la contestation contre le régime de Bachar al-Assad il y a 22 mois, a rapporté mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Au moins 33.637 civils ont péri depuis le 15 mars 2011, a précisé l'ONG qui considère aussi comme des civils ceux ayant pris les armes contre les troupes du régime.

Le nombre de soldats tués s'élève à 11.926 et celui des déserteurs à 1.573, a précisé cette ONG, basée en Grande-Bretagne et qui s'appuie sur un large réseau de militants et de sources médicales dans les hôpitaux civils et militaires à travers le pays.

"Il faut ajouter 968 autres personnes tuées dont l'identité n'a pu être établie", affirme le directeur de l'OSDH Rami Abdel Rahmane, ce qui porte le nombre de morts en 22 mois à 48.104.

Mais ces bilans ne comprennent pas les milliers de personnes disparues en détention ni la plupart des morts parmi les "chabbihas" (miliciens pro-régime).

En outre, l'OSDH ne compte pas les combattants étrangers dont la mort est annoncée dans leur pays. En totalisant toutes ces catégories, le nombre pourrait dépasser les 100.000, selon M. Abdel Rahmane.

L'ONU avait fait état le 2 janvier de 60.000 morts.

ser/sk/sw

PLUS:afp