NOUVELLES

Ligne de crédit d'un milliard de dollars de l'Iran à la Syrie

16/01/2013 11:38 EST | Actualisé 18/03/2013 05:12 EDT

L'Iran a décidé d'ouvrir une ligne de crédit d'un milliard de dollars à la Syrie, lors de la visite qu'effectue actuellement à Téhéran le Premier ministre syrien Waël al-Halaqi, a indiqué l'agence officielle Sana.

"La Syrie et l'Iran ont signé un accord sur l'ouverture (par Tehéran) d'une ligne de crédit d'un milliard de dollars par le biais de la banque commerciale de Syrie (publique) et la banque Saderat, et de nombreux contrats dans le domaine du transport de l'énergie et dans celui de l'équipement électrique", a affirmé Sana.

Il s'agit de la première annonce officielle d'une ligne de crédit de l'Iran à la Syrie. Des rumeurs jamais étayées avaient fait état à plusieurs reprises de prêts secrets de Téhéran à Damas dont les réserves en devises se sont amenuisées depuis le début de la révolte contre Bachar al-Assad il y a 22 mois.

Pour Jihad Yazigi, directeur de la revue économique en ligne Syria Report, "il s'agit avant tout d'un geste politique de l'Iran en faveur de la Syrie et cela montre aussi que malgré les sanctions (occidentales décidées contre l'Iran en raison de son programme nucléaire controversé, ndlr), Tehéran n'est pas totalement à bout de resssources".

En août 2011, le gouverneur de la Banque centrale Adib Mayaleh avait qualifié de "rigolade" les rumeurs sur un transfert depuis l'Iran de 6 milliards de dollars pour soutenir la livre syrienne, évoquées par des diplomates étrangers,

Un an plus tard, de nouvelles rumeurs faisaient état d'un récent accord de troc avec la Russie et d'un prêt bonifié d'un milliard de dollars obtenu récemment auprès de l'Iran, jamais confirmés officiellement .

rm/sk/cco/nas

PLUS:afp