NOUVELLES

Grèce: l'effort budgétaire vise à "protéger les plus vulnérables" (Lagarde)

16/01/2013 06:08 EST | Actualisé 18/03/2013 05:12 EDT

La directrice générale du FMI Christine Lagarde a salué mercredi les efforts budgétaires consentis par la Grèce pour réduire ses déficits et assuré que l'ajustement en cours dans le pays visait à "protéger les plus vulnérables".

"L'effort budgétaire de la Grèce a été impressionnant à tous égards. L'ajustement massif déjà réalisé va aider à ramener les dépenses aux niveaux d'avant la crise et a été conçu pour protéger les plus vulnérables", écrit Mme Lagarde dans un communiqué, à l'heure où l'austérité reste très contestée dans le pays et discutée au sein même du Fonds.

Le gouvernement grec a prévu un nouveau tour de vis budgétaire de 9 milliards d'économies en 2013, en contrepartie de l'aide du FMI et des Européens.

Pour protester contre ces restrictions, des salariés de plusieurs secteurs, --banques, hôpitaux, métro-- sont appelés à faire grève jeudi en Grèce.

Le FMI a accordé un bon point à la Grèce en lui débloquant deux tranches d'aide, d'un montant total de 3,2 milliards d'euros, qui étaient gelées depuis plusieurs mois en raison de craintes sur la viabilité de la dette du pays.

Dans son communiqué, Mme Lagarde se félicite des "progrès" de la Grèce en termes de réformes structurelles mais assure que "beaucoup reste à faire" pour redresser le pays, qui a connu cinq années de récession consécutives.

"La Grèce doit revoir son administration fiscale en profondeur pour doper la collecte de l'impôt, combattre l'évasion fiscale et réduire la taille du secteur public, notamment en ciblant des redondances", a-t-elle estimé, appelant également à lever les freins à la concurrence et à renforcer le secteur bancaire.

jt/sl/mdm

PLUS:afp